Tout sur Libor

banquiers britanniques de la banque néerlandaise Rabobank ont été condamnés jeudi à des peines de prison aux Etats-Unis pour leur rôle dans la manipulation des taux interbancaire Libor sur la parité dollar/yen, a annoncé le département de la Justice (DoJ).

Deutsche Bank a accepté de verser une amende de 2,17 milliards de dollars aux autorités américaines pour échapper à des poursuites pénales liées aux manipulations des taux interbancaires dont le Libor.

L'office britannique de lutte contre la grande délinquance financière SFO a procédé à trois nouvelles inculpations parmi des anciens employés de la banque Barclays pour leur rôle présumé dans le scandale de manipulation du taux interbancaire Libor.

La supervision du taux interbancaire Libor, au centre d'un vaste scandale de manipulation, va être confiée à l'opérateur boursier transatlantique NYSE Euronext, a annoncé mardi le Trésor britannique, afin de restaurer la "crédibilité" de ce taux central dans le monde de la finance.

Barclays a trouvé en interne un nouveau directeur général, Antony Jenkins, qui aura la lourde tâche de redresser l'image de la banque britannique après le scandale du Libor qui a coûté sa place à son prédécesseur Bod Diamond, alors qu'une nouvelle affaire se profile.

Les Etats de New York et du Connecticut ont assigné sept banques à comparaître, dont JPMorgan Chase et Barclays, dans le cadre de leurs enquêtes sur les manipulations de taux d'intérêt entrant dans la composition du Libor, a indiqué mercredi à l'AFP une source proche du dossier.

Après des semaines de silence sur le scandale de manipulation du taux interbancaire Libor, Deutsche Bank a confirmé mardi que quelques-uns de ses employés étaient impliqués dans l'affaire mais a assuré qu'ils avaient "agi de leur propre chef".

La manipulation du Libor, le taux interbancaire de référence à Londres, est regardée de très près par Dexia qui pourrait être une des principales victimes. Ces derniers jours, une équipe de Dexia planche pour calculer l'impact de cette fraude, rapportent jeudi plusieurs journaux.

Les avocats de traders potentiellement impliqués dans le scandale du Libor ont été informés de la possibilité et de l'imminence de poursuites pénales et d'arrestation de leurs clients, selon l'agence Reuters.

L'affaire du Libor éclate quelques semaines après que JP Morgan ait avoué une perte spéculative monstrueuse. En Espagne, les dirigeants de Bankia sont accusés d'avoir trompé des centaines de milliers d'épargnants. Aux Etats-Unis, c'est pour avoir spolié au moins un demi-million de ménages que cinq banques furent lourdement condamnées en février. L'année 2012 est déjà celle de tous les scandales !