Tout sur Le Pirée

L'Agence grecque de privatisation (Hraf) a annoncé mercredi "avoir accepté l'offre améliorée" du géant national chinois du transport maritime Cosco de rachat de 67% du capital social du Pirée, le plus important port grec, pour 368,5 millions d'euros.

La Grèce a débloqué le processus de privatisation du port du Pirée entamé par le précédent gouvernement, l'un des points clefs des négociations avec ses créanciers, informant les candidats d'une révision du montant des parts cédées par l'Etat qui passent de 67% à 51%, a-t-on appris jeudi de source proche de la transaction.

Le ministère chinois du Commerce s'est dit jeudi "très préoccupé" par l'arrêt de la privatisation du port du Pirée, annoncé par le nouveau gouvernement grec, alors que le conglomérat chinois Cosco était pressenti pour en racheter la majorité des parts.