Tout sur le nouvel observateur

Les journalistes du "Monde" ont massivement voté en faveur du groupe de candidats à la reprise Bergé-Pigasse-Niel, rejetant du même coup l'offre concurrente de France Télécom, allié au patron du "Nouvel Observateur" et associé à l'espagnol Prisa ("El País")... et infligeant du même un sévère camouflet au président Sarkozy, qui aurait largement politisé l'affaire.

Il est l'invité qu'on n'attendait pas : Gleb Fetissov, dont la fortune est estimée à 1,6 milliard de dollars, est prêt à mettre le paquet pour racheter le prestigieux quotidien français "Le Monde". Celui-ci, déjà objet de deux offres officielles, est au coeur d'un vrai débat médiatique outre-Quiévrain, l'intervention supposée du président Sarkozy enflammant nombre d'esprits.

Actionnaire et administrateur du groupe Le Monde depuis 2002, l'éditeur du "Nouvel Observateur" est prêt à le racheter purement et simplement. L'éditeur du "Monde" (mais aussi de "Télérama" et de "Courrier International") est, il faut le dire, fortement endetté.