Tout sur KU Leuven

Cet été, Tempo-Team, prestataire de services RH, a conduit en collaboration avec la KU Leuven une étude sur l'absentéisme au travail auprès de 2.500 travailleurs et 250 employeurs.

Le travailleur belge est-il satisfait de son salaire ? Rien n'est moins certain... L'insatisfaction touche-t-elle tous les travailleurs ? Hommes/femmes sont-ils égaux devant ce sentiment de frustration, à défaut d'être égaux quant au montant de leur rémunération ? Tempo-Team a tenté de répondre à ces questions, en collaboration avec la professeure Anja Van den Broeck, experte en motivation du travail à la KU Leuven.

Les entreprises qui souhaitent conserver leurs travailleurs longtemps dans leur organisation doivent principalement investir dans leur bien-être mental, ressort-il d'une étude menée en avril par l'entreprise de services RH Acerta et l'université de la KU Leuven auprès de près de 400 CEO et responsables des ressources humaines.

Le centre de recherche imec de Louvain et la KU Leuven ont mis au point un nouveau type de puces pour les robots fonctionnant avec l'intelligence artificielle (IA), indiquent ces deux institutions vendredi. Les puces combinent un coprocesseur numérique et analogique: de cette manière, les calculs effectués par l'IA peuvent être accélérés, tout en économisant de l'énergie.

Le nombre d'infections au coronavirus serait deux fois plus élevé chez les personnes actives par rapport au reste de la population, d'après le dernier rapport de la KU Leuven, de l'UHasselt et du service externe de prévention et de protection, Idewe, qui ont comparé le nombre d'infections dans différents secteurs du pays du 4 au 17 janvier derniers. Voici dans le détail les secteurs les plus touchés.

La plupart des infections au coronavirus ont été enregistrées dans le secteur de l'aviation au cours des deux dernières semaines. Cela ressort d'un rapport bihebdomadaire de la KU Leuven, qui compare les infections dans les différents secteurs de la société.

Un nombre important d'infections par le coronavirus a été détecté chez les coiffeurs non-indépendants, ainsi qu'au sein du personnel enseignant, ressort-il d'une enquête universitaire consacrée aux risques liés à la crise sanitaire sur les lieux de travail. Dans le cadre de cette étude, les traceurs de contact ont demandé aux personnes infectées où elles pensaient avoir été contaminées. Un quart d'entre elles (23%) a répondu qu'elles avaient probablement contracté le virus sur leur lieu de travail.