Tout sur Knokke-Heist

Les appartements se sont fortement enchéris dans le province de Flandre-Occidentale. Les prix des terrains pointent, eux aussi, vers le haut.

Le salon des professionnels de l'immobilier devait se tenir à Knokke en septembre prochain. Il vient d'être annulé suite aux incertitudes liées au Covid-19. On vient également d'apprendre qu'il n'y aura pas d'édition suivante : l'événement est définitivement abandonné.

Le salon des professionnels de l'immobilier devait se tenir à Knokke en septembre prochain. Il vient d'être annulé suite aux incertitudes liées au Covid-19. On vient également d'apprendre qu'il n'y aura pas d'édition suivante : l'événement est définitivement abandonné.

"C'est mauvais pour notre image et cela donne l'impression que la commune tout entière est à vendre, ce qui n'est pas le cas", bougonne Annie Vandenbussche, échevine de la Culture à Knokke-Heist.

Nouveau départ pour Realty, qui prend désormais la direction de Knokke-Heist ces 19 et 20 septembre. Ce salon repositionné en sommet immobilier est désormais réservé aux happy few. Si le programme semble séduisant sur papier, reste à voir si les 2.000 promoteurs, investisseurs et politiques attendus seront du même avis.

L'an dernier en Belgique, les ventes de biens d'un million d'euros et plus ont bondi, par rapport à 2010, de 58% pour les maisons (691) et de 91% pour les appartements (214), rapporte samedi L'Echo sur la base des données de l'office belge de statistiques, Statbel. Il s'agit de progressions records.

L'an dernier en Belgique, les ventes de biens d'un million d'euros et plus ont bondi, par rapport à 2010, de 58% pour les maisons (691) et de 91% pour les appartements (214), rapporte samedi L'Echo sur la base des données de l'office belge de statistiques, Statbel. Il s'agit de progressions records.

Le manque d'intérêt pour les appartements vétustes fait pression sur le prix médian. Les habitations de l'arrière-pays sont elles aussi en difficulté. Le bâti neuf, par contre, connaît une nouvelle envolée.

Promoteurs et agents immobiliers cumulent les heures supplémentaires à la côte. La demande frise un nouveau record haussier. Les notaires enregistrent cependant une baisse des prix des appartements pour la première fois depuis longtemps.