Tout sur KBC

Les entreprises belges souffrent d'une concurrenceéloyale : elles vivent des temps encore plus incertains que leurs consoeurs européennes. Aux inconnues sanitaires et économiques s'ajoute en effet chez nous l'incertitude politique.

Conséquence directe de la pandémie et de ses contraintes sanitaires, les banques s'attendent à une explosion des faillites et des défauts de paiement des entreprises. Mais à quand, au juste, le début de ce tsunami de mauvais crédits?

Le bancassureur signe un contrat exclusif avec la société Eleven Sports pour diffuser goals et résumés des matches de la Jupiler Pro League sur son appli mobile. Une première pour une institution financière en Belgique.

KBC a décidé de poursuivre l'adaptation de ses canaux de distribution commerciale au comportement des clients, qui utilisent de plus en plus les applications numériques, annonce la banque mardi.

La crise sanitaire a logiquement fait exploser le nombre de recours aux solutions téléphoniques ou digitales pour les services bancaires, ressort-il d'un tour de table auprès des principaux acteurs du secteur.

L'application d'authentification belge Itsme a dépassé le mois dernier le cap des deux millions d'utilisateurs, annonce jeudi le consortium Belgian Mobile ID, qui a lancé ce dispositif il y a pile trois ans. La crise du coronavirus en a accéléré l'utilisation mais sa rentabilité n'est cependant pas encore au rendez-vous.

L'application d'authentification belge Itsme a dépassé le mois dernier le cap des deux millions d'utilisateurs, annonce jeudi le consortium Belgian Mobile ID, qui a lancé ce dispositif il y a pile trois ans. La crise du coronavirus en a accéléré l'utilisation mais sa rentabilité n'est cependant pas encore au rendez-vous.

L'agence de notation S&P a dégradé les notes de plusieurs banques du Benelux en raison des conséquences économiques de l'épidémie de coronavirus, annonce-t-elle vendredi. En Belgique, les perspectives d'Argenta passent de stables à négatives, tandis que celles d'Axa, Belfius et KBC sont maintenues pour le moment.

La volatilité accrue sur les marchés financiers en cette période de crise sanitaire va peser sur les résultats des banques liés aux instruments financiers. Dans une actualisation de ses prévisions pour le premier trimestre publiée vendredi avant Bourse, KBC estime à 400 millions d'euros l'impact négatif sur les instruments financiers à la juste valeur (FIFV). Les résultats du groupe KBC pour le premier trimestre seront publiés le 14 mai.