Tout sur Karine Lalieux

Le gouvernement fédéral doit s'accorder sur la réforme des pensions défendue par la ministre Karine Lalieux (PS), sur fond d'inquiétudes quant au financement du système. Son collègue David Clarinval (MR) plaide en faveur d'une nouvelle harmonisation de tous les régimes. Nous avons posé trois questions à Jean Hindriks, le président de l'Economics School of Louvain sur cette réforme.

En vue de réduire le plus possible l'inégalité de pensions entre hommes et femmes, le gouvernement planche sur le partage de la pension légale et de toute pension complémentaire entre partenaires. Cette idée a des partisans au sein de la Vivaldi, mais est aussi complexe à mettre en oeuvre.

Le gouvernement fédéral s'est accordé vendredi sur la prolongation d'une série de mesures de soutien aux personnes impactées par les restrictions liées à la crise sanitaire causée par le coronavirus. Parmi celles-ci, le chômage temporaire corona, qui devait cesser fin 2021.

La Fédération des Entreprises de Belgique (FEB) estime vendredi que le projet de réforme des pensions présenté dans la presse par la ministre Karine Lalieux ne tient pas compte des réalités. "Il semble qu'une fois encore, on ait privilégié le court terme en reportant la facture - et donc les responsabilités - sur la jeune génération et celles qui lui succèderont", déplore-t-elle.

Vous êtes salarié ou indépendant? Vous avez une assurance de groupe ou un engagement individuel de pension? Mauvaise nouvelle! Une réforme visant à raboter la fiscalité avantageuse des pensions complémentaires est à l'agenda du gouvernement. Qui risque quoi? De quoi parle-t-on exactement? Gros plan sur une réforme qui pourrait faire mal à près de 80% de la population active.

La Chambre a approuvé ce jeudi en séance plénière le projet de loi modifiant diverses dispositions relatives aux régimes de pension des travailleurs indépendants et des travailleurs salariés.

Selon les calculs du Bureau fédéral du Plan, le régime fiscal et parafiscal favorable aux pensions complémentaires (deuxième pilier de pension) représente un impact total non négligeable sur les finances publiques, sous la forme d'un manque à gagner dans les recettes. Il est en effet chiffré à 3,35 milliards d'euros pour 2018, si l'on compare avec une situation théorique dans laquelle les mêmes montants seraient versés dans des produits de pension complémentaire mais avec une taxation égale au régime fiscal général, communique mardi le Bureau du Plan.

Six ministres fédéraux donnent cette semaine des cours virtuels sur des thèmes financiers à des élèves de secondaire. Ces cours en ligne s'inscrivent dans la Semaine de l'argent organisée par Wikifin, le programme d'éducation financière de la FSMA (l'autorité des marchés financiers).