Tout sur Karel De Boeck

Le conseil d'administration de Dexia a décidé, jeudi, de proposer Wouter Devriendt, en qualité d'administrateur, pour succéder à Karel De Boeck, comme administrateur délégué et président du comité de direction de Dexia SA, lors de la prochaine assemblée générale.

Selon les estimations, Dexia continuera à essuyer des pertes jusqu'en 2018. Sa solvabilité se détériorerait jusqu'en 2015, tout en restant malgré tout au-dessus des minima légaux, mais les pertes entameront son capital propre, a indiqué l'administrateur délégué du groupe franco-belge, Karel De Boeck, mercredi, lors de l'assemblée générale des actionnaires de Dexia.

Après l'injection de 5,5 milliards d'euros en capital, Dexia est-elle définitivement tirée d'affaire ? "Dans l'état actuel des choses, il y a une chance raisonnable pour que 5,5 milliards d'euros suffisent. Mais personne ne peut prédire l'avenir", répond le PDG Karel De Boeck, qui projette de faire sortir la banque résiduelle du rouge d'ici 2018.

Après Dexia, Karel De Boeck a été coopté au conseil d'administration de la filiale française Dexia Crédit Local. Deux étapes indispensables pour permettre à l'ex-CEO de Fortis de prendre les rênes de Dexia en remplacement de Pierre Mariani.

La nomination de Karel De Boeck, ex-patron de Fortis, au poste de CEO de Dexia ne satisfait pas tout le monde. Jean-Marc Nollet dénonce ainsi une décision "pour le moins interpellante", l'homme ayant été au coeur de Fortis au moment de la débâcle.

Le Conseil des ministres restreint est arrivé ce lundi soir à un "accord de principe" en vue de la désignation de l'ex-homme fort de Fortis Karel De Boeck comme nouveau CEO de la banque résiduaire Dexia d'ici la fin du mois de juin, a indiqué à la sortie de la réunion le vice-premier ministre Open Vld Vincent Van Quickenborne.