Tout sur Jürgen Stark

Pour Jürgen Stark, économiste en chef de la Banque centrale européenne, l'idée de lancer des "euro-obligations" pour mutualiser les risques est une mauvaise idée. A ses yeux, "nous n'avons pas une crise monétaire mais une crise des finances publiques".

Ce sont les mots de Georges Papandreaou, le Premier ministre grec, qui regrette que son pays soit un "cobaye". Au lendemain du sommet européen qui n'a accordé à Athènes qu'un soutien de principe, voici les réactions les plus marquantes. Du plus amer au plus égoïste.