Tout sur Jupille

La Stella Artois n'est peut-être pas la pils la plus consommée en Belgique, mais elle reste une marque phare dans le monde pour AB InBev. Le groupe brassicole a annoncé mardi qu'il avait l'intention de brasser localement outre-Atlantique les volumes de Stella Artois produits à Jupille et destinés aux pays non-européens. "Cela entraînerait au maximum 29 licenciements et la non-prolongation de 58 contrats temporaires actuellement en vigueur à la brasserie liégeoise, sur un total de 760 travailleurs."

L'arrivée du tram devrait transformer la cité liégeoise, tant en matière de mobilité que d'espaces urbains. Si bien que sa mise en route à l'automne 2022 est déjà anticipée par les promoteurs immobiliers et par quelques investisseurs privés. De quoi permettre à l'un ou l'autre quartier en difficulté de retrouver des couleurs. Et de voir grimper les prix?

Après des mois de tensions sociales, qui ont donné lieu à des mouvements de grève et même aux blocages des sites de Louvain, Jupille et Hoegaarden début décembre, les syndicats et la direction d'AB InBev sont finalement parvenus à un accord sur une convention collective de travail, a-t-on appris mardi soir.

Une trentaine de militants syndicaux bloquaient lundi après-midi l'accès à la brasserie AB InBev située à Louvain. Dès 16h30, les camions ne pouvaient plus quitter le site ni y entrer. L'activité au sein de la brasserie n'était pas interrompue contrairement à la précédente grève de 24 heures menée le 20 novembre dernier.

La grève de 24 heures qui a débuté mercredi à 06h00 dans certaines brasseries (Louvain, Jupille, Hoegaarden et Leeuw-Saint-Pierre) et dépôts belges du brasseur AB InBev a pris fin jeudi. Le personnel s'est remis au travail, a indiqué le secrétaire CSC Kris Vanautgaerden.

L'entreprise AB InBev va désormais transporter de la bière Stella Artois par bateau, depuis l'île Monsin à Liège jusqu'au port d'Anvers. Le nouveau procédé permettra de réduire jusqu'à 5.000 camions par an sur le réseau routier, a annoncé jeudi Steven Van Belleghem, directeur de la brasserie d'AB InBev de Jupille, à l'occasion du départ en bateau du premier conteneur, en présence du Premier ministre Charles Michel.

Les syndicats et la direction du brasseur AB Inbev ont conclu un accord dans la nuit de lundi à mardi améliorant la sécurité d'emploi et de revenu en cas de restructuration. Les syndicats, qui menaçaient d'entreprendre des actions si les négociations n'aboutissaient pas, y ont renoncé.

Les syndicats ont suspendu leurs blocages aux portes des brasseries du groupe AB InBev, mais attendent de la direction qu'elle donne d'ici dimanche soir "un signal clair" par rapport à leurs revendications.