Tout sur Juncker

La Grèce a "pratiquement atteint" ses objectifs de réformes voulues par ses créanciers et l'Eurogroupe de lundi va mener des "premières discussions" sur un aménagement possible de la dette du pays, selon le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker.

Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne et ex-Premier ministre du Luxembourg, avait été alerté dès 1997 des risques des rescrits fiscaux, ces accords fiscaux signés entre les multinationales et le Luxembourg au coeur du scandale LuxLeaks, selon une lettre transmise à un eurodéputé et dont l'AFP a obtenu une copie.

La réunion des chefs d'Etat et de gouvernement de la zone euro lundi soir a été l'occasion d'une "discussion très franche et très ouverte", et le débat sur la situation de la Grèce justifiait pleinement cette réunion utile, a indiqué le Premier ministre Charles Michel à l'issue du sommet.

Les quelques ministres des Finances qui acceptaient de s'exprimer lundi midi à leur arrivée pour une réunion de l'Eurogroupe se montraient plutôt pessimistes sur la possibilité d'arriver à un accord entre la Grèce et ses créanciers pour le déblocage d'une aide financière de 7,2 milliards d'euros en échange de réformes structurelles.

Le président de l'Eurogroupe, Jean-Claude Juncker, a confirmé lundi vouloir quitter son poste, qu'il occupe depuis 2005, d'ici "la fin de l'année ou le début de l'année 2013". Il a demandé aux ministres des Finances de la zone euro de lui chercher un successeur.