Tout sur Juárez

Malgré l'incertitude qui plane sur l'avenir de l'accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA), les entreprises américaines poursuivent leur délocalisation au Mexique - où le salaire journalier d'un ouvrier n'est généralement que de quelque six euros - au grand mécontentement de Donald Trump. "Et l'hémorragie prend de l'ampleur : quand une entreprise délocalise sa production au Mexique, la concurrence n'a pas d'autre choix que de lui emboîter le pas."