Tout sur John Leahy

Emirates a commandé 36 A380 pour un montant catalogue de 16 milliards de dollars et offert une bouffée d'oxygène pour le géant d'Airbus, qui peut ainsi pérenniser son programme phare et espérer débloquer le compteur auprès d'autres compagnies.

Airbus a pour la première fois évoqué lundi un possible arrêt de l'A380, son programme emblématique boudé par les clients depuis deux ans et suspendu aux commandes de son principal donneur d'ordres Emirates ou à l'ouverture de nouveaux marchés.

Au salon aéronautique de Dubaï, les deux constructeurs aériens ont annoncé de gigantesques commandes. Leurs valeurs dépassent allègrement les 80 milliards d'euros.

Boeing a annoncé 571 commandes et engagements d'achats d'avions commerciaux au cours du salon aéronautique du Bourget, près de Paris, pour une valeur de 74,8 milliards de dollars. Tandis que le consortium européen Airbus a annoncé, quant à lui, avoir enregistré 144 commandes fermes et 182 protocoles d'accords, soit un total de 326, pour un montant au prix catalogue de 39,7 milliards de dollars.

L'édition 2016 du salon aéronautique de Farnborough a généré pour 123,9 milliards de dollars (112,3 milliards d'euros) de commandes et d'engagements d'achats à la clôture des journées professionnelles vendredi, ont annoncé les organisateurs.