Tout sur Johan Vande Lanotte

Le vice-premier ministre sp.a et ministre de l'Economie Johan Vande Lanotte demande aux opérateurs de téléphonie mobile de diminuer volontairement les tarifs des contrats existants. Si rien n'évolue dans les quelques mois à venir, il prendra des mesures contraignantes, a-t-il dit dimanche sur la chaîne privée flamande VTM.

Le ministre de l'Économie Johan Vande Lanotte et la ministre de l'Emploi Monica De Coninck ont décidé de porter plainte devant la Commission européenne contre les autorités allemandes afin de faire cesser le dumping social dans ce pays, rapportent mardi Le Soir, De Morgen en la VRT. Cette concurrence déloyale conduit les entreprises belges vers la faillite, expliquent ces médias.

Aussi longtemps qu'Electrabel n'aura pu expliquer pourquoi le gaz est 15 pc plus cher en Belgique qu'en France, le vice-premier ministre sp.a Johan Vande Lanotte ne jugera pas que le gouvernement belge se montre trop dur à l'égard du fournisseur d'énergie.

S'inspirant d'une directive européenne recommandant la plus grande prudence, la Banque nationale de Belgique (BNB) a, vendredi dernier, décidé de fixer le rendement maximal garanti des assurances-vie à 2 %. Johan Vande Lanotte a décidé de maintenir le maximum à 3,75 %.

Les clients "dormants ", qui n'ont signé aucun contrat pour leur électricité ou leur gaz, payent les tarifs les plus élevés du marché. Pas normal, estime le ministre chargé de veiller sur les consommateurs. Qui attend un geste de la part des fournisseurs.

La période d'attente avant les soldes est contraire à la réglementation européenne, notamment parce qu'elle prive le consommateur du droit d'information, a décidé un juge de Termonde. Ce précédent important met à mal la législation sur les soldes.

Le ministre fédéral de l'Economie et des Consommateurs Johan Vande Lanotte (sp.a) va présenter vendredi au conseil des ministres une nouvelle loi qui doit permettre de mettre fin aux crédits à la consommation dits "mini-crédits", assortis de frais exorbitants, peut-on lire dans De Morgen, Het Nieuwsblad et De Standaard.

On ne peut parler d'activités illégales. Du moins, impossible de le prouver. Mais que Johan Vande Lanotte outrepasse les limites de ses compétences semble sûr. Certainement à Ostende en tout cas, où tous les chemins mènent au bureau du vice-Premier ministre.

Le ministre de l'Economie Johan Vande Lanotte (sp.a) plaide pour une réduction sélective des charges fiscales pour le secteur de l'horeca, via un impôt forfaitaire sur les salaires, rapporte lundi De Morgen.

Le gouvernement prépare une loi "interprétative" afin de balayer l'argument avancé par les fournisseurs d'énergie. Les hausses de tarifs du 1er avril seront bien illégales.