Tout sur Johan Thijs

Tel est l'objectif de Discai (pour Discover AI), une filiale distincte créée par le bancassureur en vue de se positionner comme fournisseur de solutions d'intelligence artificielle en marque blanche, ce que les spécialistes appellent le banktech as a service

Le groupe de banque et d'assurance belge profite à plein de la reprise économique et d'un retour à la normale.

Dans un monde digital dominé par les géants du Net et les cyberattaques, la tendance qui voit les banques se positionner comme intermédiaires de confiance gagne du terrain. Exemple chez KBC (et CBC) où tant les clients que les non-clients peuvent depuis ces jours-ci accéder depuis leur appli, rapidement et en toute sécurité, à Helena, la plateforme d'échange sécurisée de dossiers médicaux entre patients et prestataires de soins de santé. Ils peuvent y consulter leur dossier et leurs documents médicaux.

KBC espère pouvoir tirer un trait sur la crise sanitaire l'année prochaine. Le coussin de 757 millions d'euros devrait être suffisant pour absorber les pertes de crédit attendues, et le groupe flamand s'apprête à embaucher 300 nouveaux collaborateurs.

Plus de 40% des nouveaux fonds de placement vendus par KBC sont durables. Le montant qu'ils représentent a été triplé par rapport à 2016, à 8,6 milliards d'euros. "Après la crise, nous nous sommes d'abord concentrés sur le rétablissement financier, mais depuis 2012, le focus est explicitement mis sur la durabilité", a souligné lundi le CEO du bancassureur, Johan Thijs.

La sortie du tunnel, près de dix ans plus tard. En décembre 2016, KBC annonce l'acquisition de la United Bulgarian Bank (UBB) et du fournisseur de services de leasing Interlease en Bulgarie. Le bancassureur belge devient alors l'un des principaux acteurs du marché bancaire local et réalise surtout sa première grande transaction depuis la crise financière et sa vaste restructuration. Avec une rentabilité de 16% lors des derniers résultats semestriels, KBC affiche désormais une excellente santé financière.

Les conditions climatiques exceptionnelles de ces dernières semaines ont fortement influencé le rendement des cultures. A commencer par les fruits et légumes. Petit tour d'horizon.

La rémunération du patron de KBC Johan Thijs va à nouveau augmenter, indique jeudi le groupe dans son rapport annuel. Sa rémunération totale maximale augmentera de 6,4%, après une première hausse l'année dernière.