Tout sur Joe Biden

Joe Biden prépare non seulement le plus grand relèvement de l'impôt des sociétés aux Etats-Unis depuis 80 ans, mais réveille les négociations sur un impôt minimum mondial.

Joe Biden se réunit lundi avec des parlementaires républicains et démocrates, une rare rencontre visant à défendre son plan titanesque d'investissements dans les infrastructures, qui pourrait ancrer sa place dans l'histoire américaine mais fait face à de vives critiques dans l'opposition.

Les gouvernements, qui ont besoin de ressources supplémentaires pour continuer à aider les plus vulnérables pour sortir de la crise, pourraient augmenter les impôts sur les plus riches ou les entreprises ayant fait plus de bénéfices pendant la pandémie, recommande le Fonds monétaire international mercredi.

La croissance mondiale est en train de s'accélérer, tirée par les Etats-Unis et la Chine, s'est félicitée mardi la patronne du Fonds monétaire international, mais elle a pointé aussi les risques d'une reprise désynchronisée entre les pays.

La Banque centrale américaine (Fed), qui a laissé mercredi ses taux inchangés, a révisé en forte hausse ses prévisions 2021 pour la première économie du monde, prenant acte du rebond "récent" de l'activité et de l'emploi grâce à l'accélération des vaccinations.

Une grève générale en pleine crise économique et sanitaire, quand plusieurs secteurs sont en arrêt forcé depuis des mois, c'est déjà particulier. Mais quand, en plus, cette grève vise à obtenir une hausse des salaires alors que le PIB vient de plonger de 6,5%, cela devient incompréhensible. Les syndicats seraient-ils donc devenus fous ? Eh bien, peut-être pas.

Après Janet Yellen, l'ancienne présidente de la Réserve fédérale devenue secrétaire d'Etat au Trésor dans le gouvernement de Joe Biden, voilà Mario Draghi, l'ancien président de la Banque centrale européenne, qui prend les rênes du gouvernement italien.