Tout sur Joan Condijts

LN 24, la petite chaine d'information en continu qui a apporté un grand vent de fraicheur dans le paysage audiovisuel francophone n'a que deux ans au compteur. Pourtant, malgré son jeune âge, elle est déjà mise en vente (en totalité, en partie ou via une augmentation de capital ouverte à de nouveaux actionnaires) par ses deux principaux actionnaires Besix et Belfius (plus précisément, la partie assurance du groupe bancaire).

La chaîne d'information en continu LN24 a réagi à nos informations et annonce un nouvel exercice de recapitalisation, a indiqué son co-fondateur et CEO, Joan Condijts, à Belga. Dans cette perspective, deux de ses principaux actionnaires, Belfius et Besix, ont mandaté une banque d'affaires pour trouver de nouveaux actionnaires et ce n'est pour quitter le navire. "Belfius n'envisage pas de sortir du capital de LN24", a affirmé sa porte-parole, Ulrike Pommee.

Quel est le point commun entre la chaîne de télévision LN24 et l'école de codage 19 ? Excepté leur appellation chiffrée, ces deux structures indépendantes sont cornaquées par la même personne : l'insatiable Stephan Salberter, expert caméléon au style intemporel, qui se présente davantage comme un "directeur artistique".

Il aura fallu un changement de cap stratégique et une crise sanitaire pour que le paquebot LN24 trouve enfin sa vitesse de croisière.

Cofondateurs de la première chaîne belge d'info en continu avec Boris Portnoy, Martin Buxant et Joan Condijts ont présenté leur projet à Louvain-la-Neuve.

Le château de Colonster a accueilli le cofondateur de LN24 qui a présenté la philosophie et les objectifs de la première chaîne belge d'information en continu qui sera officiellement lancée le 2 septembre prochain.

Administrateur de cinq sociétés, l'ancien Manager de l'Année 2006 de la version néerlandophone de " Trends-Tendances " a ouvert la saison du cercle d'affaires bruxellois.

Le constat de l'absence d'une chaîne d'information en continu en Belgique francophone est à l'origine de LN24, un nouveau média télé et en ligne dont la création a été annoncée lundi matin. C'est ce qu'explique son futur rédacteur en chef Martin Buxant, qui conservera cependant une collaboration avec le journal L'Echo, où il officie actuellement. Les 4,5 millions d'euros levés suffiront à concrétiser le projet, assure, pour sa part, l'entrepreneur Boris Portnoy.

Le constat de l'absence d'une chaîne d'information en continu en Belgique francophone est à l'origine de LN24, un nouveau média télé et en ligne dont la création a été annoncée lundi matin. C'est ce qu'explique son futur rédacteur en chef Martin Buxant, qui conservera cependant une collaboration avec le journal L'Echo, où il officie actuellement. Les 4,5 millions d'euros levés suffiront à concrétiser le projet, assure, pour sa part, l'entrepreneur Boris Portnoy.