Tout sur Jerome Powell

La Banque centrale américaine (Fed) pourrait distiller mercredi quelques indices sur le rythme auquel elle envisage de réduire son soutien à l'économie, la reprise étant désormais lancée et s'accompagnant même d'une inflation qui suscite quelques inquiétudes.

La Banque centrale américaine (Fed), qui a laissé mercredi ses taux inchangés, a révisé en forte hausse ses prévisions 2021 pour la première économie du monde, prenant acte du rebond "récent" de l'activité et de l'emploi grâce à l'accélération des vaccinations.

Jusqu'à l'arrivée de la Covid-19, l'économie américaine sous Donald Trump semblait, au premier regard, être en bonne forme. Mais sous le plâtre, les fissures se font de plus en plus profondes. Voici les six grands chantiers auxquels Joe Biden devra s'atteler.

La Banque centrale américaine (Fed) a voulu conforter son rôle de bouée de sauvetage pour l'économie des Etats-Unis, face à une pandémie qui fait selon elle peser des risques "considérables" sur l'économie à moyen terme, sans faire toutefois d'annonce concrète.

La Banque centrale américaine (Fed) peut-elle agir contre les inégalités raciales aux Etats-Unis? L'idée gagne du terrain depuis les manifestations Black Lives Matter de juin. Des parlementaires démocrates ont même déposé récemment une proposition de loi en ce sens.

La crise économique provoquée par la pandémie présente "des différences fondamentales" avec la Grande Dépression et la croissance devrait reprendre plus vite malgré un chômage très élevé et une profonde récession, a affirmé dimanche le patron de la Banque centrale américaine, Jerome Powell.

La Banque centrale américaine a brutalement abaissé ses taux à zéro dimanche, comme le réclamait le président Donald Trump depuis des mois, pour contrer une baisse de la croissance au deuxième trimestre et rassurer les marchés face aux ravages de l'épidémie de nouveau coronavirus.

Le taux de chômage aux Etats-Unis est certes à un plus bas historique, mais le tableau est loin d'être parfait et le marché du travail américain montre d'importantes failles, a relevé mercredi le président de la Réserve fédérale américaine, Jerome Powell.

Même aux Etats-Unis, où la tradition d'aller battre le pavé pour chasser les affaires alléchantes au lendemain de Thanksgiving est née, le Black Friday a perdu de son aura sous les coups de boutoirs de promotions de plus en plus tôt et surtout des achats en ligne.