Tout sur Jerome Powell

Face à une inflation qui n'en finit plus de grimper aux Etats-Unis, devenant même la priorité économique de Joe Biden, la banque centrale américaine s'apprête à relever mercredi ses taux directeurs pour la troisième fois, et pourrait accélérer le mouvement.

La lutte contre l'inflation, qui est aux Etats-Unis au plus haut depuis 40 ans, risque de peser sur la croissance économique et l'emploi, a prévenu jeudi le président de la banque centrale américaine (Fed), tout juste confirmé pour un second mandat par le Sénat.

La guerre en Ukraine place les banques centrales devant un dilemme. Doivent-elles augmenter sensiblement les taux d'intérêt pour stopper l'inflation, ou surtout éviter une récession ? La Réserve fédérale américaine (FED) a opté pour une légère augmentation, tandis que la Banque centrale européenne (BCE) n'a pas encore fait de mouvement dans ce sens.

Le patron de la FED aux Etats-Unis, Jerome Powell, a franchi le pas en confirmant, lors de la réunion de ce 26 janvier, non seulement la fin du programme de rachats d'actifs en mars de cette année, mais également la hausse des taux des Fed Funds à partir de mars.

L'un des gouverneurs de la banque centrale américaine (Fed), Randal Quarles, a annoncé lundi sa démission, et la responsabilité de le remplacer revient désormais à la Maison Blanche, également très attendue sur son choix concernant le futur président de l'institution.

La Banque centrale américaine (Fed) pourrait commencer cette année à réduire ses achats d'actifs, l'économie étant sur la voie du retour au plein emploi malgré le variant Delta, a dit vendredi son président Jerome Powell, sans toutefois donner de calendrier précis.