Tout sur Jérôme Gobbesso

Jamais les sites d'e-commerce d'alimentation ou de biens de première nécessité (médicaments, etc.) n'ont enregistré autant de commandes. Une véritable explosion qui ne se contente pas de faire grimper le chiffre d'affaires : les défis se multiplient également. Zoom sur trois start-up belges du commerce en ligne.

Constituer des stocks de médicaments n'a "aucun sens", a souligné jeudi le CEO de Newpharma Jérôme Gobbesso lors d'une rencontre avec la presse au siège de l'entreprise, à Wandre (Liège). Les commandes démesurées sont désormais bloquées, a-t-il précisé.

Entre l'Ordre des pharmaciens et les pharmacies en ligne, c'est la guerre ! Le premier reproche aux secondes de considérer le médicament comme n'importe quel autre bien de consommation ; les e-pharmacies reprochent à l'Ordre de tout faire pour tuer la concurrence en ligne. Elles dénoncent notamment deux articles de loi qui pourraient, disent-elles, avoir leur peau. Ou les forcer à délocaliser leurs activités ?

Entre l'Ordre des pharmaciens et les pharmacies en ligne, c'est la guerre ! Le premier reproche aux secondes de considérer le médicament comme n'importe quel autre bien de consommation ; les e-pharmacies reprochent à l'Ordre de tout faire pour tuer la concurrence en ligne. Elles dénoncent notamment deux articles de loi qui pourraient, disent-elles, avoir leur peau. Ou les forcer à délocaliser leurs activités ?

Le site d'e-commerce belge a récemment fait part de ses ambitions de croissance. Objectif 2019 ? Grimper de 81,7 à 100 millions d'euros de chiffre d'affaires. Il indique aussi vouloir atteindre les 300 collaborateurs grâce à 100 nouveaux engagements. Mais quand on voit les bilans sociaux de la SPRL Newpharma, on dénombre seulement... huit employés. Pourquoi ?

Quand on pense "échange France-Belgique", on situe directement le jeune Français venu faire ses études dans notre plat pays pour ne pas passer le concours d'entrée. Mais certains font le voyage dans l'autre sens. Avec succès.