Tout sur Jean-Pierre Clamadieu

Une femme va succéder à une femme au sein de l'énergéticien français. Catherine McGregor, issue du secteur pétrolier, reprend le poste d'Isabelle Kocher à la direction générale.

Comme le montrent les résultats de notre enquête, deux tiers des chefs d'entreprise pensent que la crise n'est pas un obstacle au "verdissement" de leur business. A raison?

"Il sera essentiel, dès que l'urgence de gestion de crise le permettra, de s'atteler aux décisions importantes concernant la stratégie d'approvisionnement du pays. La place des capacités de production locales est centrale dans ce débat et touche à l'exploitation prolongée d'unités nucléaires locales et la mise en place d'un système de rémunérations des capacités pour les unités de gaz", a indiqué jeudi dans un communiqué Engie, maison-mère d'Electrabel.

Malgré un baroud d'honneur et le soutien exprimé par divers hommes et femmes des milieux politiques et des affaires, Isabelle Kocher, la seule patronne d'une entreprise du CAC 40 en France, a été poussée vers la sortie par le conseil d'administration d'Engie. Son mandat à la direction du troisième groupe énergétique mondial n'a pas été reconduit.

Le conseil d'administration d'Engie a décidé jeudi, sans surprise, de ne pas proposer le renouvellement du mandat d'administrateur d'Isabelle Kocher à l'occasion de la prochaine assemblée générale du groupe, prévue en mai, ce qui mettra fin à ses fonctions de directrice générale, a annoncé la maison-mère d'Electrabel dans un communiqué. Le groupe entend en outre "clarifier ses options stratégiques" en répondant notamment à la question de la place du nucléaire dans le mix énergétique de la Belgique et de celle du gaz dans le mix français.