Tout sur Jean-Laurent Bonnafé

Le groupe bancaire BNP Paribas a annoncé mardi les meilleurs résultats annuels de son histoire, effaçant en 2021 les stigmates de la crise sanitaire grâce au dynamisme de sa banque de détail et de ses activités de financement et d'investissement. Le conseil d'administration proposera à l'AG le versement d'un dividende de 3,67 euros à ses actionnaires, dont l'État belge qui est actionnaire à hauteur de 7,7% du capital.

Jean-Laurent Bonnafé est arrivé il y a tout juste 10 ans, en pleine tempête financière, aux commandes de BNP Paribas. Dans un style très éloigné des grands seigneurs du passé, il a appliqué sans sourciller des méthodes industrielles à tous les étages de son groupe, le transformant en véritable machine de guerre.

De juillet à septembre, la plus grande banque française a réalisé un bénéfice net de plus de 2,5 milliards d'euros, soit une hausse de 32,2% par rapport au troisième trimestre 2020 et de 29,2% par rapport au troisième trimestre 2019.

Le groupe allemand va se séparer de son département énergie, le coeur historique de ses activités. Il va créer une nouvelle entreprise et l'introduire en Bourse. Le conglomérat vire au holding.