Tout sur Jean-Dominique Senard

Le mariage du siècle entre Renault et Fiat Chrysler s'est mué en divorce du siècle. Face aux hésitations du gouvernement français, la famille Agnelli a décidé de retirer son offre.

Sur le papier, la fusion entre Renault et Fiat Chrysler Automobiles créerait un Airbus de l'automobile, un numéro trois mondial armé pour la motorisation électrique. L'Etat français est favorable, mais impose ses conditions.

Le conseil d'administration du constructeur automobile Renault se réunira mardi pour répondre à la proposition de fusion formulée par le groupe italo-américain Fiat Chrysler, à laquelle le gouvernement français a exprimé un soutien vigilant.

Renault reste "ouvert" à un potentiel rapprochement avec Nissan, même si la priorité est désormais donnée à la fusion avec Fiat Chrysler, a déclaré jeudi le président du conseil d'administration du constructeur français. "Une fusion avec Nissan n'est pas à notre agenda pendant que nous menons notre fusion avec FCA", affirme Jean-Dominique Senard dans une déclaration transmise aux médias à l'issue d'un séjour au Japon pour un conseil opérationnel de l'Alliance.

L'ambiance est plus lourde que jamais entre le constructeur japonais Nissan, qui publie mardi ses résultats annuels, et Renault, la faute à une série de fuites autour d'un projet de resserrement des liens de l'alliance.

Carlos Ghosn, actuellement assigné à résidence à Tokyo après plus de 100 jours de prison pour malversations financières présumées, souhaite assister au conseil d'administration du constructeur d'automobiles japonais Nissan, a déclaré lundi son avocat à la presse. Le tribunal de Tokyo a rejeté sa demande.