Tout sur Italie

Récession la plus forte depuis la Seconde Guerre mondiale, confiance qui s'écroule: les Italiens, en particulier les entrepreneurs, ont le moral en berne avec l'épidémie de coronavirus, dont les conséquences pèseront durement sur la troisième économie de la zone euro.

Si aujourd'hui, il y a de l'espoir, c'est grâce au travail fantastique de notre corps médical. C'est aussi grâce au travail des personnes, dites essentielles (caissières, routiers, magasiniers, policiers, éboueurs, etc.), qui ont continué à travailler pendant la période de confinement. Bien sûr c'est également grâce à la réaction globalement civique de la population, mais c'est aussi grâce à l'Europe !

Dix pour cent du PIB de l'Union européenne, 27 millions d'emplois: le tourisme est un des secteurs clés de l'économie du continent. Déjà durement touchés par la crise du coronavirus, les professionnels redoutent un été historiquement mauvais, même s'ils tentent de s'adapter.

La chaîne de magasins de tissus et d'accessoires Veritas a vu ses ventes en ligne de tissus, nécessaires à la fabrication de masques, augmenter de plus de 3.000% ces derniers jours, par rapport à la même période l'an dernier, a-t-elle fait savoir jeudi. Le stock de tissus prédécoupés qui est utilisé normalement en Belgique sur une période de deux ans, passera à la machine à coudre en quelques semaines de temps.

La compagnie aérienne à bas coûts Ryanair n'a pas l'intention de se résigner à ce que les pays européens maintiennent leurs compagnies aériennes nationales à flot grâce à des aides d'État. C'est ce qu'a écrit Michael O'Leary, patron du groupe aéronautique irlandais, dans une lettre adressée à Margrethe Vestager, commissaire européenne chargée de la concurrence. Il menace d'intenter des poursuites judiciaires.

Au cours des trois premiers mois et demi de l'année, les constructeurs de piscines ont enregistré une hausse de 21% de leurs carnets de commandes, après une hausse record de 27% des ventes en 2019. "Le secteur ne sait pourtant pas s'il pourra faire face à ce nouvel afflux de commandes", souligne mardi la Confédération Construction.

Bien que nous soyons entourés de nombreux experts, nous n'avons trouvé aucune vraie solution. Une seule chose est acquise, la vie telle que nous la connaissions hier a radicalement changé et les comportements qui nous semblaient évidents, en tant qu'individus ou en tant que société, sont remis en question et ont évolué.