Tout sur Italie

Les femmes semblent moins atteintes par le virus. Ne peut-on donc pas administrer une hormone "féminine" aux hommes pour diminuer le danger ? La société pharmaceutique belge Mithra compte lancer un essai clinique avec son estetrol avant la fin de l'année.

Récession la plus forte depuis la Seconde Guerre mondiale, confiance qui s'écroule: les Italiens, en particulier les entrepreneurs, ont le moral en berne avec l'épidémie de coronavirus, dont les conséquences pèseront durement sur la troisième économie de la zone euro.

Si aujourd'hui, il y a de l'espoir, c'est grâce au travail fantastique de notre corps médical. C'est aussi grâce au travail des personnes, dites essentielles (caissières, routiers, magasiniers, policiers, éboueurs, etc.), qui ont continué à travailler pendant la période de confinement. Bien sûr c'est également grâce à la réaction globalement civique de la population, mais c'est aussi grâce à l'Europe !

Dix pour cent du PIB de l'Union européenne, 27 millions d'emplois: le tourisme est un des secteurs clés de l'économie du continent. Déjà durement touchés par la crise du coronavirus, les professionnels redoutent un été historiquement mauvais, même s'ils tentent de s'adapter.

La chaîne de magasins de tissus et d'accessoires Veritas a vu ses ventes en ligne de tissus, nécessaires à la fabrication de masques, augmenter de plus de 3.000% ces derniers jours, par rapport à la même période l'an dernier, a-t-elle fait savoir jeudi. Le stock de tissus prédécoupés qui est utilisé normalement en Belgique sur une période de deux ans, passera à la machine à coudre en quelques semaines de temps.