Tout sur IPM

La société L'Avenir Advertising (LAA), éditeur de Proximag, a confirmé vendredi son intention de procéder à un licenciement collectif et a entamé dans la foulée la phase 1 d'un plan Renault, indique le front commun syndical Setca-CNE. Les syndicats évoquent une fermeture prévisible en raison notamment d'une "gestion hasardeuse". Au total, 51 emplois sont concernés.

Propriétaire des journaux "La Libre" et "La DH", le groupe de presse IPM a fait main basse sur "L'Avenir" en juillet dernier. Son CEO François Le Hodey revient sur les coulisses de ce rachat stratégique et dissèque les défis de son industrie en ces temps chahutés.

Le conseil d'administration de l'intercommunale Enodia (ex-Publifin), maison-mère du groupe Nethys, a rendu vendredi "un avis conforme favorable" sur les ventes des Editions de L'Avenir (L'Avenir et le Journal des Enfants) ainsi que des périodiques Moustique et Télé Pocket au groupe de presse IPM (La Libre Belgique, La Dernière Heure/Les Sports).

Nethys a finalement choisi le groupe IPM pour reprendre l'essentiel de son pôle presse. A savoir, " L'Avenir ", " Moustique " et " Télé Pocket ". Le cas de Proximag n'est pas encore réglé.

Le conseil d'administration de Nethys propose de retenir l'offre d'IPM pour le rachat de L'Avenir, Moustique et Télépocket, a-t-il annoncé jeudi par communiqué.

Après Rossel jeudi, IPM (La Libre, la DH, Paris-Match Belgique) a également annoncé vendredi des mesures de chômage temporaire, déplore dans une communication l'Association des journalistes professionnels (AJP). Mediafin a également pris des mesures.

L'auditeur du Conseil d'Etat a conclu mercredi à la suspension de l'exécution de l'attribution d'une licence FM à la nouvelle chaîne d'information en continu LN24 ainsi qu'à trois autres radios (Contact, NRJ et Fun) au détriment de DH Radio. S'il est suivi par cette instance, l'attribution des différentes licences telle que prévue par la dernière décision du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) sera suspendue, à charge pour cet organe de la motiver une nouvelle fois, en revoyant cette fois ses critères d'attribution.