Tout sur interet notionnel

Di Rupo Ier fait-il fuir les investisseurs ?

Les nouvelles mesures fiscales ont un impact négatif sur les investisseurs étrangers. Seule une entreprise étrangère sur deux est certaine de rester en Belgique dans les années à venir, selon baromètre d'Ernst & Young.

Le PTB embarrasse la FEB... et le PS

A force de lâcher des missiles sur la fiscalité des entreprises, le PTB, ex-parti maoiste, est en train de perturber la FEB et d'embarrasser le PS. Trends-Tendances publie une enquête sur ce trublion.

"On fabrique une bombe d'austérité à retardement !"

Parmi les mécontents de l'ajustement budgétaire, on pouvait s'attendre à ce que le PTB frappe fort. Son porte-parole dénonce ainsi les contre-vérités du gouvernement Di Rupo et déplore à nouveau l'absence de "taxe des millionnaires" et "d'impôt normal pour les grandes multinationales".

Pour ou contre le nouveau budget 2012 ?

Le Premier ministre défend un projet d'ajustement qui est "celui de la rigueur soutenable". La FEB, notamment, soutient ouvertement l'accord obtenu à l'arrachée dans la nuit. Mais de nombreuses voix s'élèvent pour "flinguer" le "plus important effort budgétaire de l'histoire de la Belgique". Revue de détail des arguments "pro" et "contra".

Di Rupo Ier ne touche pas aux intérêts notionnels

Le gouvernement Di Rupo a maintenu en l'état le système - décrié - de la déduction des intérêts notionnels, ce qui constitue "un important signal positif à l'adresse des investisseurs étrangers", apprécie la FEB.

Budget : "La râpe à fromage, oui... mais sur les riches !"

Le conclave budgétaire de ce dimanche devrait chercher à dégager 2 milliards d'euros via une multiplication de "micro-mesures" fiscales. Le PTB dénonce déjà une "nouvelle attaque contre le pouvoir d'achat des ménages" et pointe d'autres cibles plus "juteuses".

"Le budget 2012 coûtera 3 milliards aux entreprises"

Pierre-Alain De Smedt, président de la FEB, s'est fait plutôt discret. Il laisse Rudi Thomaes, son administrateur délégué, critiquer l'index et les mesures budgétaires, pour se concentrer sur les négociations sociales. Il revient sur ses relations avec Di Rupo Ier... et ses craintes quant aux effets du budget sur les entreprises.

"Di Rupo croit en la fin du monde pour 2012 !"

Les écologistes dénoncent avec ironie le manque de vision du gouvernement Di Rupo. Et font l'exercice de reprendre la note budgétaire de novembre. Résultat : plus de 2 milliards d'euros "sans viser ceux qui ne sont en rien responsables des problèmes dans lesquels nous sommes". Revue de détail.

Onkelinx veut un impôt minimum pour les sociétés

La ministre des Affaires sociales dénonce les grosses entreprises qui ne paient pas d'impôt et réclame l'instauration d'un impôt minimum. Le Mouvement ouvrier chrétien abonde dans son sens et livre un montant : 20 % d'Isoc pour toutes les entreprises, ce qui rapporterait 11 milliards d'euros à l'Etat.

Bekaert paie des impôts... "mais lesquels ?"

Bekaert a déclaré payer 128 millions d'euros d'impôts chaque année. Mais le groupe inclut dans la case "impôts" certains éléments qui ne devraient pas s'y trouver, estime le PTB. Et affirme ne pas réaliser de bénéfice en Belgique : "Faux !", rétorque le parti de gauche.

"Bekaert ne paie pas un euro d'impôt !"

La décision de Bekaert de supprimer 600 emplois continue de faire des remous. Il faut dire que le géant de l'industrie avait signé une déclaration écrite pour le maintien du personnel voici moins d'un an... et n'aurait pas payé le moindre impôt durant au moins cinq ans. Explications.

Inflation, notionnels, indexation : Agoria broie du noir pour 2012

Après la forte croissance de 11,6 % en 2011, Agoria prévoit une croissance nulle pour 2012 dans ses secteurs, avec un taux d'emploi stable malgré la crise. La fédération technologique énumère ses craintes pour l'année qui débute... et avance ses solutions.

"Di Rupo chasse les entreprises !"

Les charges supplémentaires engendrées par l'accord budgétaire entament lourdement la réputation de la Belgique. Avec, à la clé, la menace d'un départ massif des centres de décision vers l'étranger, prévient cet avocat fiscaliste.

Les entreprises "échappent" au budget : info ou intox ?

Le PTB affirme la semaine dernière, étude à l'appui, que les entreprises belges ne contribuent qu'à hauteur de 8 % à l'effort budgétaire 2012. Faux, rétorque la FEB, qui évalue ce montant entre 30 % et 40 %. Archi-faux, réplique le PTB, qui répond point par point au patronat. Revue des troupes en 6 questions-clés.

Magie des notionnels : NextPharma (Thissen) aussi...

NextPharma, maison-mère des Laboratoires Thissen - dont l'annonce "violente" de la fermeture a engendré de sérieux remous cette semaine - a bénéficié du régime des intérêts notionnels pour près de 1 million d'euros en 2009.

"L'impôt sur la fortune est stupide et doctrinaire !"

Marc Saverys (CMB, Euronav) avertit qu'une augmentation des impôts enverrait un signal négatif aux investisseurs internationaux. A ses yeux, la future coalition se laisse entraîner par un modèle économique wallon obsolète.