Tout sur Institut des comptes

Le produit intérieur brut (PIB) de la Belgique a augmenté de 1,4% au deuxième trimestre, au regard du trimestre précédent, annoncent jeudi la Banque nationale et l'Institut des comptes nationaux dans une estimation "flash". Comparativement au deuxième trimestre de 2020, qui avait été fortement marqué par la crise du Covid-19, la croissance de l'économie est ressortie à 14,5%.

Malgré la crise sanitaire, le produit intérieur brut (PIB) en volume a progressé de 11,4% au deuxième trimestre 2020 par rapport au trimestre précédent, indiquent lundi l'Institut des comptes nationaux et la Banque nationale de Belgique (BNB). Cette hausse est meilleure qu'escomptée, une estimation flash l'avait en effet évaluée à 10,7% fin octobre. En termes annuels, la croissance reste cependant négative, de l'ordre de -4,5%.

Pour la première fois depuis la crise de 2008 et les investissements publics consentis pour éviter le naufrage des banques, la dette de l'Etat belge ne dépasse plus le seuil symbolique des 100% du PIB.

La balance commerciale belge se dirige vers un déficit de 4 milliards d'euros en 2017, soit un résultat équivalent à l'année précédente, ressort-il vendredi d'une estimation provisoire de l'Institut des comptes nationaux. Les exportations (+7,6%) comme les importations (+7,4%) sont en hausse.