Tout sur ING Belgique

Une année n'est pas l'autre. Alors qu'il avait terminé 2019 sur un gain de plus de 20% et entamé la nouvelle année sur les chapeaux de roue, le Bel 20 a finalement bien mal terminé la décennie. L'indice vedette de la Bourse de Bruxelles achève 2020 sur une baisse de 8,46%. Une "performance" à laquelle la pandémie de Covid-19 n'est bien sûr pas étrangère.

La reprise économique devrait se matérialiser au cours du deuxième trimestre 2021, la pandémie de coronavirus et les mesures de confinement pour y faire face pesant encore sur l'économie en début d'année prochaine et, surtout, au cours de ce dernier trimestre de 2020, estime ING dans ses dernières perspectives financières et économiques publiées mardi.

Huit banques actives en Belgique sont considérées par la Banque nationale de Belgique (BNB) comme systémique, leur faillite pouvant avoir une incidence significative sur le système financier ou l'économie réelle.

La banque ING Belgique a servi d'intermédiaire à de nombreuses transactions "suspectes" vers ou depuis des paradis fiscaux, rapportent Le Soir, Knack et De Tijd, dans le cadre de l'enquête FinCEN Files, révélant des pratiques de grandes banques suspectées d'avoir permis le blanchiment d'argent sale à grande échelle.

Près de 6 Belges sur 10 déclarent qu'ils utilisent moins d'argent liquide en 2020 que l'année dernière et, depuis le début de la pandémie, la moitié de nos compatriotes sont encore plus hésitants à utiliser du cash, ressort-il d'une étude menée par le département de recherche économique d'ING. L'argent liquide reste néanmoins populaire pour les petites dépenses, comme moyen de paiement dans l'économie informelle ou encore pour l'épargne.

La direction d'ING Belgique a déclaré jeudi, lors d'un conseil d'entreprise, qu'aucun licenciement n'était prévu actuellement. La réunion organisée de 9 à 13h00 s'est déroulée dans une atmosphère constructive, a commenté la porte-parole d'ING Belgique Safia Yachou.

Le marché immobilier, également touché par la crise du coronavirus, verra le nombre de transactions baisser et accusera dès lors une baisse des prix de 2% en 2020, prédit la division d'analyse économique et financière d'ING Belgique.

Eric Boyer de la Giroday quittera ses fonctions de président du conseil d'administration et d'administrateur d'ING Belgique à l'issue de l'assemblée générale, fin avril, "pour des raisons personnelles", indique la banque, lundi.