Tout sur ING

Un investisseur belge sur 2 (53%) craint un ralentissement de l'économie en automne, indique mardi le Baromètre ING des investisseurs du mois d'août. A peine 18% des investisseurs voit l'économie belge redémarrer au cours des trois prochains mois. "Les mauvaises perspectives conjoncturelles pèsent clairement sur le moral", souligne ING.

Près de 6 Belges sur 10 déclarent qu'ils utilisent moins d'argent liquide en 2020 que l'année dernière et, depuis le début de la pandémie, la moitié de nos compatriotes sont encore plus hésitants à utiliser du cash, ressort-il d'une étude menée par le département de recherche économique d'ING. L'argent liquide reste néanmoins populaire pour les petites dépenses, comme moyen de paiement dans l'économie informelle ou encore pour l'épargne.

Le marché résidentiel belge semble avoir résisté aux premiers soubresauts de la crise du Covid-19. La plupart des indicateurs restent favorables alors que les prix se maintiennent et que les transactions ont repris. Aucun facteur n'indique que le marché pourrait se retourner. Reste seulement à voir comment il va digérer la baisse de biens mis en vente.

Le baromètre ING des investisseurs continue sa lente progression à la faveur d'une accalmie sur le front de la pandémie en Europe et d'une évolution favorable des marchés boursiers, indique mardi la banque. Alors qu'il dégringolait à son plus bas historique en mars dernier (58), l'indicateur est passé de 79 à 88 au mois de juin, encore loin toutefois du niveau neutre (100).