Tout sur ING

ING a versé 1,3 milliard d'euros à sa maison-mère en deux ans

ING a fait remonter un total de 1,3 milliard d'euros vers ING Groep aux Pays-Bas au cours des deux dernières années, rapporte l'Echo, vendredi. 546 millions d'euros ont été versés pour 2018 et 720 millions pour 2017, d'après les rapports annuels de la banque.

Les Belges encore frileux face aux crypto-monnaies

Les Belges sont encore frileux face aux crypto-monnaies, même si le rythme d'adoption tend à doucement s'accélérer. Leur principale crainte est liée à la volatilité, a souligné jeudi lors d'une conférence de presse Marc Toledo, managing director de la plate-forme d'échange bruxelloise Bit4You.

Pas de mégafusion en Allemagne

Face aux oppositions multiples et fortes, Deutsche Bank et Commerzbank ont enterré leur projet de fusion. Cet échec aiguise l'appétit de grands groupes bancaires européens.

Nombre de plus en plus important de plaintes concernant la mobilité bancaire

L'Ombudsfin, le service de médiation des services financiers, a enregistré un nombre plus important de plaintes concernant la mobilité bancaire l'an dernier, indique-t-il lundi à l'occasion de la publication de son rapport annuel. L'intégration de Record Bank dans ING y est particulièrement pointée du doigt, la banque néerlandaise ayant été débordée par les demandes multiples liées à cette opération tandis que l'exécution des ordres a pris du retard.

Pourquoi est-ce la fin de la "banque de papa"?

Entre le métier classique du crédit qui rapporte moins, les perspectives de croissance qui fléchissent et la digitalisation qui enterre les agences, les banques vivent un profond changement et se transforment à marche forcée.

Jusqu'où ira votre banquier?

Nouveaux concurrents, nouveaux métiers, nouvelles compétences : la révolution bancaire est en marche. Travailler en banque n'est plus un long fleuve tranquille. Les agences deviennent des salons. Les robots deviennent conseillers. Les applis deviennent des médias sociaux. Bienvenue dans le monde de la banque 4.0.

ING: "la lutte anti-blanchiment prend du temps"

ING a encore besoin de deux ans environ pour mettre en oeuvre sa nouvelle politique de lutte contre le blanchiment d'argent. La banque néerlandaise a convenu de ce délai avec la Nederlandsche Bank (DNB, Banque des Pays-Bas), a déclaré lundi le directeur de la gestion du risque, Steven van Rijswijk, en marge de la journée des investisseurs.

La branche russe de la banque ING aurait été impliquée dans du blanchiment d'argent

L'enquête journalistique sur un vaste blanchiment d'argent mis en place par la banque russe Troika révèle que la banque ING, par l'intermédiaire d'une succursale en Russie, a laissé passer des millions d'euros d'entreprises impliquées dans ce blanchiment, rapportent mercredi le journal néerlandais Trouw, la plateforme pour l'investigation journalistique Investico et le magazine De Groene Amsterdammer.

ING a laissé passer des millions d'euros d'entreprises impliquées dans du blanchiment d'argent

L'enquête journalistique sur un vaste blanchiment d'argent mis en place par la banque russe Troika révèle que la banque ING, par l'intermédiaire d'une succursale en Russie, a laissé passer des millions d'euros d'entreprises impliquées dans ce blanchiment, rapportent mercredi le journal néerlandais Trouw, la plateforme pour l'investigation journalistique Investico et le magazine De Groene Amsterdammer.

Qu'aurait pensé Charlemagne de nos multiples reconversions professionnelles ?

Aujourd'hui, les experts nous disent qu'il faut changer plusieurs fois de métier ou de statut dans notre vie professionnelle. Les uns trouvent cela passionnant, d'autres trouvent plutôt angoissant. Rappelons-nous que du temps de Charlemagne, la mobilité sociale était interdite, et que chacun devait rester à sa place.

Chez ING, les virements instantanés seront gratuits, sauf pour les entreprises

ING est la première des grandes banques à annoncer ses tarifs pour les futurs paiements instantanés. Il s'agit de virements qui seront versés sur le compte du bénéficiaire en quelques secondes. ING a décidé d'offrir ce service gratuitement aux particuliers. Les entreprises devront par contre s'acquitter de 6,05 euros par transaction.