Tout sur Informatique et télécommunications

La numérisation, pas une transformation cosmétique

Quelle que soit l'échelle à laquelle elles déploient leurs activités, la numérisation et l'automatisation des processus sont aujourd'hui une réalité pour énormément d'entreprises familiales. La volonté de numériser repose généralement sur un motif clair : il s'agit de mieux répondre aux besoins des groupes cibles. Mais l'initiative revient-elle à transformer radicalement, ou est-elle juste une manière de moderniser et d'optimiser les processus ?

Un tribunal chinois bloque les ventes d'iPhone

Un tribunal chinois a interdit la vente et l'importation de la plupart des modèles d'iPhone à la demande de Qualcomm dans une affaire de violation de brevets, affirme un communiqué du fabriquant de semi-conducteurs publié lundi.

Comment le CIO d'aujourd'hui transforme l'IT pour en faire un levier de succès

"Le rôle du CIO a indéniablement évolué depuis l'époque où, voici 20 ans, j'ai mis le pied dans le secteur technologique. Les tâches du département IT se sont énormément diversifiées. Le but de l'IT n'est plus uniquement de veiller à ce que tout fonctionne. Elle est également devenue un moteur d'innovation et de disruption," explique Jo Buvens, Regional Vice President & Country Leader Belgique et Luxembourg chez Salesforce.

Easyfairs: rapprocher les gens en misant sur la bonne technologie

De bons outils numériques sont le meilleur moyen de réunir les gens - physiquement. Cette apparente contradiction a toutefois valu à Easyfairs le titre d'"entreprise de l'année". Son secret? Choisir une technologie qui soit proche des gens et de leur mode de travail. Les Salesforce Clouds par exemple.

Face au mirage du "tout numérique", l'illusion darwiniste

Il y a quelques années, nous avons assisté à la présentation d'une étude d'un cabinet anglo-saxon rendant compte de l'évolution des pratiques culturelles à l'heure du numérique (musique, vidéo, jeux vidéo et édition). Au moment de traiter du livre et de la lecture, notre attention fut happée non par les chiffres, mais par deux simples mots : ceux qui lisaient des livres "papier" se voyaient qualifiés de "réfractaires" et d'"irréductibles".

À l'ère du tout, tout de suite, l'attente comme nouvelle arme marketing

On connaissait la règle des "six poignées de main" qui veut que nous soyons à six poignées de main maximum de n'importe quel être humain sur la planète (Barack Obama, Georges Clooney ou Rihanna). On pourra bientôt ajouter une nouvelle règle. Celle des deux jours. Soit la durée maximale qui nous séparera tous sous peu de n'importe quel produit sur la planète.

Le streaming est un danger pour la planète

La consommation de vidéos en streaming est un danger pour la planète. Plus nous regardons Netflix et d'autres sites du même genre, et plus nous mettons en danger la Terre. C'est ce qu'affirment certains experts.

Quand les assistants vocaux s'enrouent

Les géants du Net ne cessent de perfectionner leurs assistants vocaux pour permettre à ces derniers de répondre à des demandes toujours plus précises. Mais ce business pourrait bien avoir une portée plus limitée que prévu. Coup de projecteur sur les contraintes liées à la voix.

Les banques belges à la traîne dans le numérique

La stratégie des banques belges en matière de services numériques consiste à faire passer la convivialité avant la richesse fonctionnelle, ressort-il mercredi d'une étude menée par le cabinet Deloitte dans 38 pays.

Stéphane Richard : "On fera ce qu'il faut pour entrer sur le marché du fixe en Belgique"

Même si la Belgique ne représente qu'un petit marché pour l'opérateur télécom Orange qui génère un chiffre d'affaires de 41 milliards d'euros au niveau international, son PDG observe notre pays avec attention. Lors d'un entretien exceptionnel accordé à " Trends-Tendances ", Stéphane Richard partage sa vision du marché belge et insiste sur son intention de jouer un rôle sur le marché du fixe...

Post 25 mai : penser chiffres ou penser impact ?

Ces derniers mois ont assurément fait la part belle au RGPD, le nouveau règlement européen relatif au traitement des données à caractère personnel. Les messages alarmistes ont plu de toutes parts. Contacter les consommateurs sans leur consentement explicite ne serait, par exemple, plus possible. Et pourtant... La réalité offre de nombreuses opportunités, comme en témoignent Marga Caproni et Stéphanie De Smedt, respectivement Counsel et Senior Associate chez Loyens & Loeff. Leur point de vue ? Le 25 mai 2018 ne marque pas la fin brutale des possibilités dont nous disposions, mais le début d'une nouvelle manière de concevoir les données à caractère personnel.