Tout sur impots

Les travailleurs dans les mains desquels leurs employeurs mettent un ordinateur, un PC portable, un GSM ou une tablette qu'ils peuvent utiliser à des fins privées seront moins imposés à partir de l'année prochaine. Il s'agit d'une conséquence de la modernisation et de la clarification du système d'imposition de l'avantage de toute nature.

Le gouvernement devrait décider cet automne de ramener progressivement le taux de l'impôt des sociétés de 34 à 25 voire 20 %. Le principe est très largement partagé. En revanche, on s'étripe sur la neutralité budgétaire de la réforme, qui pourrait être compensée par une nouvelle hausse du précompte mobilier ou la fin des intérêts notionnels.

Voitures de société, taxes sur les plus-values, bonus logement, exonération du précompte sur les revenus de l'épargne... Le monde politique doit oser mettre entre parenthèses tous les tabous de la fiscalité belge pour réussir une réforme fiscale efficace, affirme Ivan Van de Cloot.

Sous le président Obama, les super riches Américains, qui sont en même temps pourvoyeurs d'argent pour les politiciens dans les deux grands partis, ont payé moins d'impôts, bien qu'aucune diminution de taxes n'ait été adoptée. Ils ont simplement trouvé de nouvelles méthodes pour les éviter.