Service Temporarily Unavailable

We're very sorry, but the page could not be loaded properly. This should be fixed very soon, and we apologize for any inconvenience.

502 : Bad Gateway

Tout sur IA

Le salon annuel de l'électronique qui s'ouvre mardi à Las Vegas illustre le décalage entre les inquiétudes autour des usages controversés des technologies et l'appétit des consommateurs pour les dernières nouveautés.

L'open banking, autrement dit l'ouverture du services bancaires, offre la possibilité aux consommateurs d'avoir un meilleur accès et un contrôle plus étroit de leurs données financières. Mais à l'heure où la confiance des consommateurs est plus importante et plus volatile que jamais, il est excessivement difficile de convaincre les clients de confier leurs données. Nous avons nous-mêmes effectué une enquête qui démontre que 73% des clients accordent davantage d'importance à la confiance que l'année dernière et que 48% des clients estiment avoir moins de contrôle sur leurs propres données.

Dans quel monde voulons-nous vivre? Comment la politique prendra-t-elle en compte cette nouvelle dimension lors de la régulation et de l'organisation de nos sociétés de demain? Ces questions seront entre autres abordées lors du 4ème événement de BrusselsAI, le 20 novembre (18h) à travers les interventions de quatre experts lors de cette soirée qui se tiendra dans le cadre prestigieux du château Ribiano mise à disposition par SAS Institute.

Mark Zuckerberg ne peut plus se passer de ses services. Grâce aux recherches du Français Yann Le Cun, Facebook a fait des bonds de géant dans la traduction instantanée, la reconnaissance faciale ou la détection d'images violentes. Rencontre avec un des plus grands spécialistes mondiaux de l'intelligence artificielle.

L'avènement de l'Internet des Objets (IoT), de la Réalité Augmentée (AR), de la 5G, des drones et de l'Intelligence Artificielle (IA) a également des implications sur la sécurité informatique dont les utilisateurs ne sont pas toujours conscients. C'est là une réalité majeure qui mérite toute notre attention.

En Belgique, le recours à l'intelligence artificielle est plus répandu que dans les pays voisins. De plus, les feed-backs quant à l'expérience sont plus positifs qu'ailleurs, révèle une enquête menée par Boston Consulting Group (BCG) et Ipsos auprès d'un échantillon représentatif de plus de 1.000 Belges via un questionnaire en ligne.

Que l'on introduise de l'intelligence artificielle (IA) dans des processus de production ou dans la maintenance prédictive ne fait pas vraiment peur. Par contre, dès qu'on évoque les ressources humaines, l'image d'un robot qui décide de votre recrutement ou qui gère votre carrière fait pousser des cris d'orfraie. Les RH seront-elles déshumanisées à l'avenir ? Non, et c'est même tout le contraire.

Pendant des générations, les soins de santé sont restés une activité fragmentée : quelqu'un tombe malade ou se casse une jambe, se rend chez le médecin et, une fois guéri, n'y revient habituellement pas avant d'être à nouveau malade ou blessé. Au vu des nouvelles possibilités que des technologies plus récentes, telles que l'intelligence artificielle, mettent à la disposition du secteur de la santé dans le cadre de cette quatrième révolution industrielle, le temps semble venu pour les décideurs politiques et les prestataires de soins de santé d'oeuvrer en faveur de soins de santé continus pour de meilleurs résultats.

Le monde de la logistique n'est pas un pionnier dans l'utilisation des nouvelles technologies, bien que ses défis ne soient pas des moindres. Des chercheurs de la KU Leuven et de la Vlerick Business School ont fait appel à l'intelligence artificielle pour résoudre des problèmes logistiques complexes. Résultats : des économies de coûts et des gains pour l'environnement.