Tout sur HR Research Expert

Le nombre d'heures prestées par les employés durant le mois de mars a diminué de 25% par rapport à la même période l'an dernier tandis que celui des ouvriers est en baisse de 11%, révèle mercredi une étude menée par le prestataire de services RH Securex. Sans beaucoup de surprise, cette augmentation de l'absentéisme trouve son origine dans la crise actuelle liée à la pandémie de coronavirus.

Les indépendants travaillent en moyenne 57 heures par semaine en Belgique, selon le baromètre qui leur est dédié par Securex. Plus de trois quarts d'entre eux travaillent en tout cas plus de 50 heures hebdomadaires quand un sur 10 dépasse les 80 heures.

Harcèlement moral, harcèlement sexuel, agressions, discrimination ... Ces comportements abusifs auraient considérablement augmenté sur le lieu de travail en un an à peine, selon une étude du fournisseur de services Ressources humaines Securex publiée mardi. Reste à savoir si ces faits sont réellement plus fréquents ou si c'est la perception des comportements qui se modifie.

Une étude de Securex montre que l'employé belge veut au moins 5 semaines de vacances par an. Les Belges prennent principalement des vacances pour se détendre. Et près de la moitié des employés y parviennent vraiment en prenant 2 semaines consécutives ou plus. De plus, le nombre de jours de vacances qu'une personne veut prendre semble être un bon indicateur de son niveau de stress.

Sept employés belges sur 10 (71%) souhaitent composer leur package salarial selon leurs propres besoins. Les employés désirent davantage de flexibilité, particulièrement en ce qui concerne la voiture de société, les congés extralégaux et les bonus, indique mardi Securex, spécialiste en ressources humaines dans une étude.

Plus d'un travailleur sur 10 (11%) a l'intention de changer d'emploi à court terme contre 9% un an plus tôt, selon l'étude annuelle de Securex relative à la rotation du personnel sur le marché du travail en Belgique en 2016. A long terme, un travailleur sur cinq (20%) souhaite quitter son emploi pour un autre, ce qui représente une augmentation de 5% par rapport à l'année précédente.