Tout sur Hollywood

Moins complaisant que James Ellroy, plus réaliste que Quentin Tarantino, le Français Dominique Maisons dynamite à son tour l'usine à rêves américaine, surpuissant outil de propagande et de sexisme.

Netflix est très critiqué pour refuser de laisser passer un chef-d'oeuvre en salle de cinéma avant de le diffuser pour ses abonnés. En réalité, cette critique est abusive et devrait être adressée aux producteurs d'Hollywood qui ne veulent financer que des films de super héros. C'est ce que nous dit Amid Faljaoui, notre chroniqueur économique.

On connaissait la règle des "six poignées de main" qui veut que nous soyons à six poignées de main maximum de n'importe quel être humain sur la planète (Barack Obama, Georges Clooney ou Rihanna). On pourra bientôt ajouter une nouvelle règle. Celle des deux jours. Soit la durée maximale qui nous séparera tous sous peu de n'importe quel produit sur la planète.

La comédie romantique "Crazy Rich Asians", premier film d'Hollywood au casting 100% asiatique, resplendit en tête du box-office nord-américain ce week-end, selon les chiffres définitifs publiés lundi par la société Exhibitor Relations.

Harvey Weinstein, le célèbre producteur de films accusé de harcèlement sexuel, est devenu aussi très connu à Wall Street. En effet, ses frasques ont forcé les avocats d'affaires à insérer dans leurs contrats une "clause Weinstein" pour protéger les candidats acheteurs d'une entreprise contre tout scandale sexuel.

On aurait dû s'en douter. Il y a toujours quelque chose de suspect dans le fait de publier un livre sur les recettes du best-seller ou comment écrire un script que tout Hollywood va s'arracher. Pourquoi l'auteur prodigue-t-il des conseils qu'il ferait mieux de garder pour lui ?

Avant les fêtes de fin d'année, à peu près en même temps que la sortie de Star Wars VIII, Hollywood nous a offert une surprise : un blockbuster à 52,4 milliards de dollars, le coût du rachat des actifs de la 21st Century Fox par la Disney Company.

La société belge Appiness a racheté Spylight, une société américaine ayant des contrats à Hollywood, et conclut une joint-venture avec un important partenaire brésilien dans le but de croître rapidement à l'international. Avec la technologie de sa plateforme Spott, elle rend des programmes américains, brésiliens et portugais interactifs, ce qui est attrayant pour les annonceurs.