Tout sur Holger Schmieding

La Banque centrale européenne a conservé jeudi son cap monétaire accommodant malgré une inflation record en zone euro, mais s'est montrée moins affirmative sur l'absence de relèvement des taux cette année face à une situation qui "a changé", selon sa présidente.

L'envolée de l'inflation sera au coeur de la réunion jeudi de la Banque centrale européenne, mais sans la faire dévier de son cap, renvoyant à décembre le début de normalisation progressive de la politique monétaire.

La Banque centrale européenne devrait confirmer jeudi sa stratégie de durcissement monétaire progressif, même si la sérénité affichée par l'institution est mise à l'épreuve par les menaces qui s'accumulent sur la conjoncture en zone euro.

Le patron de la BCE, Mario Draghi, va s'efforcer jeudi de rassurer les marchés après leur avoir donné des sueurs froides fin juin en induisant une fin prématurée de l'argent très bon marché en zone euro.

L'économie allemande n'a pas réussi à maintenir au printemps la cadence du début d'année, mais affiche quand même une croissance honorable au deuxième trimestre, qui augure bien de la suite et de la capacité de résistance à l'effet Brexit.