Tout sur Herstal

Le nombre d'appartements neufs mis en vente dans la province est en net recul. Un coup d'arrêt que l'on perçoit surtout dans des entités telles que Verviers, Visé et Chaudfontaine. Les prix n'augmentent par contre plus depuis 18 mois à Liège-Ville, Seraing, Ans et Herstal. Reste à voir s'il s'agit d'un coup d'arrêt ou d'une réelle tendance ?

La province de Liège joue désormais dans la cour des grands. Le nombre d'appartements mis en vente ne cesse d'y augmenter. Et ce alors que de nombreux projets sont encore dans les cartons. Une hausse accentuée par la bonne dynamique du centre-ville liégeois. A contrario, les prix connaissent de belles envolées.

Douze magasins Orchestra Prémaman sur les 45 existant en Belgique vont fermer leurs portes dans les semaines à venir, a-t-on appris lundi auprès du syndicat chrétien CNE. Une cinquantaine d'emplois sont menacés.

En un an, le nombre d'appartements mis en vente a doublé. Un constat qui démontre la bonne santé du marché liégeois où les développements neufs se multiplient, surtout à Liège et dans des entités telles que Herstal, Seraing et Chaudfontaine. Si les prix continuent de grimper régulièrement, ils restent toutefois parmi les plus abordables du pays.

Le groupe Herstal a enregistré une hausse de son chiffre d'affaires de 5,7% par rapport à 2017, à 828,9 millions d'euros, annonce mardi l'entreprise liégeoise spécialisée dans l'armement. L'exercice 2018 se solde par un résultat net consolidé de 59,4 millions d'euros duquel l'assemblée des actionnaires a décidé de verser un dividende de 20 millions.

"A terme, Herstal sera la vitrine belge des réseaux de chaleur et du chauffage urbain", a assuré Grégory Radisson, délégué régional de la société française Coriance, choisie en décembre dernier par la commune liégeoise pour développer son futur réseau de chauffage urbain.

La direction de Mecamold a annoncé lundi sa volonté de licencier 44 personnes, sur un effectif de 138. Ces travailleurs sont menacés dans le cadre du plan de restructuration annoncé et dont les conséquences sur l'emploi sont en cours de négociation avec les syndicats. Sans accord de ces derniers, les licenciements seront pré-notifiés cette semaine, prévient-elle.