Tout sur Heineken

Impacté par la crise du coronavirus, le brasseur néerlandais Heineken va supprimer 8.000 emplois dans le monde dans les années à venir et ce afin de réduire les coûts, a indiqué mercredi le groupe dans le communiqué de présentation de ses résultats annuels. La pandémie a entraîné une perte nette de 204 millions d'euros en 2020.

Un conflit oppose l'alliance d'achat européenne Agecore (Colruyt) à Mars, Red Bull et Heineken, auxquels il est demandé un effort de 0,8% sur les conditions d'achat. En attendant, certaines références des marques concernées disparaissent progressivement en rayon, relaient le magazine spécialisé Gondola et les journaux De Standaard et Het Laatste Nieuws.

Le brasseur néerlandais Heineken a atteint partiellement atteint ses objectifs pour l'année 2017, avec un bénéfice net en hausse de 25,6%, à 1,93 milliard d'euros.

Parmi les mesures controversées du projet de réforme du droit des sociétés, il y a la possibilité pour les sociétés de créer des actions à droit de vote multiple et, pour les sociétés cotées, d'accorder un droit de vote double "de loyauté" après deux années de détention d'actions nominatives. Une mauvaise idée, selon Pierre Nothomb, associé de Deminor.

L'entreprise aubeloise Stassen est quasiment devenue synonyme de cidre, la boisson alcoolisée qui connaît la plus forte croissance au monde. Rien d'étonnant si le groupe brassicole néerlandais Heineken a fait de Stassen son centre d'innovation mondial pour le cidre.

Les paiements tardifs tuent souvent les petites entreprises à petit feu. Sur l'exemple des Pays-Bas, un code volontaire a désormais été lancé en Belgique par lequel les grandes entreprises s'engagent à respecter des délais de paiement équitables.

Quatre ans après sa reprise par le géant brassicole Heineken, par ailleurs premier producteur mondial de cidre, Stassen fait office de centre de recherche et développement et d'innovations pour le secteur cidricole du groupe néerlandais.

Le brasseur néerlandais Heineken a publié lundi pour le premier semestre un bénéfice net multiplié quasiment par deux, porté par des ventes en hausse ainsi qu'un gain après impôts sur la vente de ses activités d'emballage au Mexique.

Le groupe brassicole britannique SABMiller aurait récemment approché les propriétaires de son concurrent néerlandais Heineken en vue d'un rachat de ce dernier, rapporte dimanche l'agence de presse financière Bloomberg sur base de personnes proches du dossier.