Tout sur Hans Verstraete

Voiture autonome, objets intelligents, patient connecté... Autant d'évolutions qui vont conduire à une meilleure prévention des risques, à moins de sinistres et donc à une baisse des primes encaissées par les assureurs. Bref, la chasse aux nouveaux services et aux nouvelles sources de revenus est lancée !

KBC va faire usage d'intelligence artificielle (IA) pour gérer des dossiers d'assurances. Actuellement, l'assureur réalise un test sur la branche de l'assurance automobile et espère pouvoir utiliser l'IA d'ici un an. L'objectif, selon le directeur assurances Hans Verstraete, est de pouvoir offrir au client une réponse plus rapide et plus claire. L'IA est l'une des applications que l'assureur explore dans le cadre d'un environnement numérique en changement permanent, a-t-on appris jeudi au cours d'une conférence de presse.