Tout sur Halal

A l'image de la siroperie Meurens et de son célèbre sirop de Liège, de plus en plus d'entreprises font certifier leurs produits pour pouvoir pénétrer les marchés prometteurs du monde musulman. Le certificat constitue pour la plupart un simple document administratif à l'exportation. La porte ouverte vers un potentiel d'un milliard et demi de consommateurs.

De plus en plus d'entreprises belges lorgnent le marché des produits halal. "Nous sommes en temps de crise et l'exportation de produits halal offre beaucoup de perspectives", explique Bruno Bernard, auteur du livre "Comprendre le halal" et consultant externe pour le Beci, la chambre de commerce bruxelloise.

En France, la plupart des enseignes profitent du Ramadan, qui commence vendredi, pour mettre en avant leurs produits halal et attirer les consommateurs musulmans. En Belgique, Carrefour et Cora misent également sur ce créneau.

Zeebrugge est devenu le premier port halal d'Europe de l'Ouest grâce à l'obtention du certificat par le Halal Food Council of Europe. Avec ce permis, Zeebrugge a pour objectif de se développer en tant que Food Port.

Contrairement au bio, il n'existe pas (encore) de réglementation stricte définissant ce qui est ou non "halal". Conséquence : certains font de l'argent en "certifiant" halal n'importe quoi n'importe comment. Il faut dire que ce genre de label ouvre les portes vers un "business" gigantesque...