Tout sur Guy Vanhengel

Au maximum 14.105 ménages devront demander une confirmation de leur situation fiscale, a indiqué le ministre bruxellois des Finances, Guy Vanhengel, en réponse à plusieurs interpellations dans le dossier du précompte immobilier dont la Région a repris la perception à l'administration fédérale. En revanche, 25.040 ménages bénéficieront d'une réduction pour la première fois sans avoir dû en faire la demande.

En cinq ans, les dépenses liées au chômage ont baissé d'1,6 milliard d'euros. Dans le même temps, le nombre de chômeurs indemnisés a plongé. Plusieurs facteurs jouent.

La Région va uniformiser les taxes pour les hébergements touristiques. L'opération devrait permettre de tirer parti du succès d'Airbnb, dont les locations seront systématiquement taxées à 3 euros par nuit et par chambre.

La taxe Turtelboom en Flandres démontre, une fois de plus, que la politique fiscale est principalement adaptée à la famille traditionnelle. "Mais j'ai l'impression que les esprits sont mûrs pour une politique qui tienne compte des célibataires", dit Carla De Jonghe, la présidente de l'asbl All1.

Le ministre bruxellois des Finances Guy Vanhengel (Open Vld) veut en savoir plus sur l'annonce d'une baisse sensible des recettes fiscales de l'Impôt des personnes physiques (IPP) à destination des Régions avant de se prononcer, mais il s'interroge, dans le contexte d'une amélioration des paramètres économiques observée par ailleurs, a-t-il laissé entendre mardi matin.

Guy Vanhengel, ministre fédéral du Budget, a annoncé la mort des mesures anticrise pour le 31 décembre prochain. Petit énervement du côté du cabinet Milquet, où l'on indique que cette décision doit obtenir son aval. Irritation aussi du côté des syndicats, qui estiment qu'"on ne peut supprimer la totalité des mesures d'une seule traite".

L'adoption d'un mécanisme de surveillance renforcée de la situation budgétaire des Etats-membres de l'Union européenne accentue le poids de l'équation budgétaire sur les discussions en vue de la constitution d'un gouvernement fédéral, a affirmé en substance Guy Vanhengel, ministre sortant du Budget.

Le montant de 500 millions d'euros, au centre des tensions lors des négociations de préformation, est d'un ordre de grandeur réaliste. Même si cette revalorisation ne pourrait pas intervenir "du jour au lendemain", estime Guy Vanhengel, ministre sortant du Budget.

A l'image de la Commission européenne face aux budgets des Etats membres, le gouvernement fédéral, en la personne de son ministre Vanhengel, réclame davantage de contrôle sur le budget des Régions. A ses yeux, la situation actuelle n'est "pas tenable"... André Antoine, ministre wallon du Budget, s'est indigné de ces propos - et souligne au passage qu'ils viennent "d'un membre du parti à l'origine de la crise politique que traverse actuellement notre pays".