Tout sur Grande-Bretagne

Le Brexit est reporté à Halloween

Dans ce feuilleton insipide qu'est devenu le Brexit, les Britanniques ont reçu une prolongation qui se terminera le 31 octobre prochain, soit le jour d'Halloween. Sommes-nous dans un drame shakespearien ?

Airbus se dote mercredi d'un nouveau patron

Guillaume Faury succèdera mercredi à Tom Enders à la tête d'Airbus, ouvrant une nouvelle ère marquée par des défis industriels et commerciaux considérables et sous la menace de plusieurs enquêtes judiciaires.

Brexit: quand ce "foutoir" prendra-t-il fin?

Sauf à être un spécialiste du Brexit, plus personne ne s'y retrouve dans ces négociations entre l'Union européenne et la Grande-Bretagne, c'est assez technique, juridique et pour tout dire, très confus. Mais, une chose est certaine, c'est le foutoir le plus complet si vous me permettez l'expression.

Zone de turbulences pour Boeing

Le Boeing 737 est sans doute le plus populaire des avions de ligne, dont plus de 7000 exemplaires volent dans le monde. Mais deux crashes d'une version récente, ça fait beaucoup. Même la Grande-Bretagne en interdit les vols.

Les voyages aériens enfin taxés ?

La taxation des tickets d'avion est le serpent de mer du transport aérien en Europe. Les vols bénéficient en effet d'une d'exemption : pas de TVA sur les tickets ni d'accises sur le kérosène.

HakoBio, un jumeau virtuel de votre labo

Spécialisée dans la biotechnologie, la start-up bruxelloise OUAT ! a développé HakoBio, une plateforme web destinée à concevoir la version 3D de votre laboratoire physique.

Toyota pourrait quitter le Royaume-Uni en cas de Brexit sans accord

Le plus important constructeur d'automobiles japonais, Toyota, pourrait abandonner la production au Royaume-Uni si la sortie de l'Union européenne ne se faisait pas sur la base d'un accord apportant des garanties, a déclaré aux médias nippon le patron de Toyota Europe.

La compagnie aérienne britannique flybmi met la clé sous la porte

La compagnie aérienne régionale britannique flybmi a annoncé samedi qu'elle cessait ses opérations et était placée en liquidation judiciaire, incriminant la hausse du prix des carburants et les incertitudes sur les modalités du Brexit. La compagnie n'opérait pas de vols de et vers Bruxelles, mais opérait en partage de codes avec Brussels Airlines.