Tout sur Grande-Bretagne

Même après le Brexit, la GB offrira toujours un monde d'opportunités aux start-up belges

L'incertitude persistante autour du Brexit n'empêche pas le Royaume-Uni de rester un marché très intéressant pour les start-up et les scale-up belges. Start it @KBC, le plus grand accélérateur de notre pays, unit ses forces à la BLCC (Chambre de commerce belgo-luxembourgeoise en Grande-Bretagne) et à KBC London pour aider les jeunes pousses à franchir la Manche, indique mardi dans un communiqué Start it @KBC.

"Le Royaume-Uni pourrait redevenir l'homme malade de l'Europe"

Le milliardaire Tadashi Yanai, l'homme le plus riche du Japon et patron de Fast Retailing (Uniqlo, Helmut Lang, etc.) estime dans une interview accordée jeudi à CNN, que le Brexit est "pratiquement impossible" et que le Royaume-Uni pourrait redevenir l'"homme malade de l'Europe", comme c'était le cas dans les années 70.

La Bourse et le Parlement britannique sont devenus fous!

Aujourd'hui, notre chroniqueur Amid Faljaoui a choisi de nous parler de la Bourse et du Parlement britannique qui selon lui sont tous les deux devenus fous. Mais heureusement, il nous dit aussi qu'il y a un très bel espoir si vous avez plus de 40 ans et que vous avez choisi de lancer votre propre start up.

La croissance économique ne dépassera pas 1,1% en 2019 et 2020

La croissance de l'économie belge ne devrait pas dépasser 1,1% en 2019 et 2020, selon des prévisions du Bureau fédéral du Plan revues à la baisse. Elle accuse de la sorte une perte de vitesse pour la deuxième année consécutive qui s'explique par le ralentissement de la conjoncture internationale.

La livre sterling brûle les doigts des investisseurs...

Tandis qu'en Grande-Bretagne, le compte à rebours pour un Brexit dur stresse les marchés financiers, en Belgique, c'est le parti Ecolo qui inquiète les patrons des grands fleurons de l'économie wallonne. Et ce presque plus que le Brexit ou même que la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine...

Les Britanniques se précipitent pour vendre leur bien immobilier!

Les Britanniques sont inquiets du Brexit. Car la nouveauté, c'est qu'aujourd'hui, la date de sortie est connue, c'est le 31 octobre prochain. Et donc ils se précipitent pour vendre leur bien immobilier. Amid Faljaoui, notre chroniqueur éco, nous en dit plus et fait un lien avec le fisc en Belgique qui veut taxer à 50% les multipropriétaires.