Tout sur gouvernement Michel

La réforme de l'accès à l'allocation d'insertion a été inefficace

La réforme de l'accès aux allocations d'insertion entreprise par le gouvernement Michel n'a pas amélioré l'accès des jeunes à l'emploi, selon une étude de la Banque nationale de Belgique (BNB) relayée par L'Echo et De Tijd, vendredi. Au moment de son entrée en vigueur, les responsables politiques présentaient pourtant cette mesure comme un incitant à l'emploi.

"Visites domiciliaires et droits humains"

Conservateur dans les domaines économiques, sociaux et fiscaux, le gouvernement Michel s'était montré très "droitier" à propos des questions de sécurité et d'accueil des étrangers. Il ne s'est pas privé, souvent, de suivre les revendications policières en vue d'accroître les pouvoirs des forces de l'ordre.

Michel a moins épargné que Di Rupo? "On a réduit dépenses et pression fiscale"

Le gouvernement sortant se félicite d'avoir réduit considérablement le déficit budgétaire: de la poudre aux yeux, assure le député fédéral Hendrik Bogaert, membre du CD&V, qui a pourtant participé au gouvernement Michel, écrivent lundi 'Le Soir', 'De Standaard' et 'Het Nieuwsblad', une interprétation contestée par la ministre du Budget.

Les coopérateurs d'Arco mettent le gouvernement en demeure

Les coopérateurs d'Arco mettent les partis du gouvernement Michel en demeure de les indemniser conformément à la promesse qui leur a été faite, rapportent les journaux L'Echo et De tijd, mercredi. Les partis visés sont le MR, le CD&V, l'Open Vld et la N-VA.

Emploi: une vaine bataille de chiffres

Les chiffres de création d'emplois suscitent à chaque fois le débat. Certains les trouvent formidables, d'autres insuffisants, d'autres encore estiment que la quantité d'emplois masque en réalité leur piètre qualité.

Plus de 46.800 jobs créés l'an dernier

L'an dernier, 46.800 nouveaux emplois ont été créés en Belgique, dont près de 43.000 dans le secteur privé, rapporte mardi Het Laatste Nieuws. La croissance pourrait toutefois ralentir cette année.

"La grève ne résout rien", affirme Charles Michel

Le Premier ministre Charles Michel a déploré la grève nationale de ce mercredi et appelé employeurs et syndicats à reprendre leurs négociations. "Il n'y a pas d'alternative", a-t-il affirmé dans un communiqué.

La FEB juge inconcevable toute paralysie politique post-électorale

La paralysie politique est inadmissible cette année, ont martelé lundi les responsables de la Fédération des entreprises de Belgique (FEB) à l'occasion de la présentation à la presse du mémorandum électoral. La fédération patronale y évoque toute une série de propositions offrant, selon elle, des réponses concrètes à plusieurs questions sociales, défis économiques, menaces écologiques et problèmes de gouvernance.