Tout sur Gouvernement Michel

"Arco, ou l'histoire de dix ans d'échec politique"

"L'échec de l'élite politique et financière est un constat pénible. Les promesses ne sont pas respectées, les engagements s'avèrent n'être rien de plus que des paroles creuses", réagit Patrick Claerhout, journaliste chez Trends, à propos de la débâcle Arco.

Taxis : "Uber nous provoque une nouvelle fois avec UberX"

Pour le secteur des taxis, il est temps d'agir contre les "attaques" de Uber et "l'immobilisme" des autorités à Bruxelles. Les taxis considèrent, par ailleurs, que le lancement du service UberX est une "nouvelle provocation" et comparent leur ennemi à un voleur qui vend aussi des produits non-dérobés.

"On peut faire encore plus d'économies sur les pensions des fonctionnaires"

Le gouvernement veut, d'ici la fin de la législature, épargner 400 millions d'euros sur les pensions des fonctionnaires. Cela passe entre autres par la suppression de la prise en compte des années d'études dans la carrière et la suppression du régime de pension avant 45 ans de carrière. Pour maintenir le système, plus de mesures s'imposent, estime le journaliste de Trends Alain Mouton.

Privatiser Proximus et bpost, une manoeuvre purement idéologique ?

Ainsi donc, le gouvernement serait en passe de déposer un projet de loi qui lui autoriserait à réduire sa participation dans Proximus et bpost en deçà de 50% + une action. Si tel est bien le cas, il ne fait plus aucun doute que le gouvernement de Charles Michel envisage sérieusement de réduire la voilure dans ces deux "bijoux de famille".

Taxer les banques... et c'est le client qui paiera!

Les banques vont donc devoir encore cracher au bassinet: 75 millions d'euros cette année et un peu plus de 100 millions l'an prochain. Ainsi en a décidé le gouvernement Michel, sur la base d'une proposition faite par son très médiatique ministre des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA), collectant près de 200 millions auprès de ses "ouailles" pour les deux années à venir.

"Je mène ces réformes pour sauver notre modèle social"

Le Premier ministre confirme qu'il ne reculera pas sur le saut d'index et la pension à 67 ans. Des mesures indispensables, estime-t-il, pour garantir un financement durable de la sécurité sociale. D'une prudence de sioux sur ce qu'il faut attendre de 2015, Charles Michel évoque aussi le contrôle budgétaire de printemps et l'éventualité d'une taxation des mouvements spéculatifs.

Des gouvernements trop impopulaires pour réussir

Jamais les gouvernements du pays n'ont atteint un tel niveau d'impopularité, nous apprend le dernier baromètre de La Libre Belgique. Les taux de satisfaction oscillent entre 16 % (Paul Magnette) et 28 % (Geert Bourgeois).