Tout sur gouvernement Michel

Les prix de l'essence et du diesel ne sont pas indexés au 1er janvier, a confirmé vendredi le cabinet du ministre des Finances, Alexander De Croo. Sans cette décision, qui est donc maintenue malgré la chute du gouvernement Michel, les prix du diesel et de l'essence auraient augmenté d'1,5 centime d'euro le litre.

Bien qu'une politique en faveur des pauvres a été menée en Belgique ces 25 dernières années, les efforts restent insuffisants, concluent lundi les auteurs de l'étude "Bilan 2018, pauvreté et exclusion sociale", rédigée par l'Université d'Anvers. "Avec le gouvernement Michel, nous assistons même à une légère rupture de tendance dans cette politique en faveur des pauvres, avec des mesures qui sont surtout bénéfiques pour la classe moyenne supérieure."

Les Belges régularisent en masse leur argent dissimulé à l'étranger. Jusqu'au 25 octobre dernier, 1.674 demandes d'amnisties ont été introduites pour un montant pesant un peu plus d'un milliard d'euros, rapporte De Standaard lundi. Après douze ans de régularisation, il y a encore beaucoup d'argent qui doit remonter à la surface.

Le gouvernement Michel a reçu un courrier de la Commission européenne lui indiquant que son budget 2019 était recalé, a appris De Tijd. Belgique fait désormais partie - avec la France, l'Italie, l'Espagne et le Portugal - des pays qui ont reçu pareille réprimande de l'Europe.

Le gouvernement Michel en appelle à la clémence de la Commission européenne concernant son projet de budget 2019 qu'il lui a remis lundi. La Belgique ne répond pas aux exigences de l'exécutif européen en matière de réduction de son déficit et invoque dès lors une "clause de flexibilité pour réformes structurelles", indiquent mercredi L'Echo et De Tijd.

"Le glissement des charges sur le travail (soit la diminution des charges patronales de 33 % à 25 %) vers la taxation de la consommation et une réduction de l'impôt sur les personnes physiques grâce au rehaussement de la quotité exemptée d'impôt devait permettre à la Belgique de créer un nombre inédit d'emplois supplémentaires, tout en étant budgétairement neutre. C'est du moins ce que prétendent le gouvernement et les patrons, mais pas ce qui ressort d'une étude de la KU Leuven", estime mardi le syndicat libéral CGSLB.

La Fédération des entreprises de Belgique (FEB) voit "plus de points positifs que de points négatifs" dans l'accord pour le budget fédéral présenté mardi par le gouvernement Michel. L'accélération de la dégressivité des allocations de chômage est un plus considérable pour les employeurs, mais ceux-ci restent inquiets quant à l'exécution concrète de ces mesures.

Le gouvernement Michel se casse les dents sur la question de la pénibilité du travail. Toute personne exerçant un métier reconnu comme pénible pourrait prendre sa pension avant l'âge légal fixé à 65 ans. Nous devrions nous concentrer sur une politique instaurant un travail adapté en fin de carrière, d'après Alain Mouton, rédacteur au Trends néerlandophone.

La Banque Nationale de Belgique (BNB) publie son rapport de l'économie en 2017. Il compte plus de 250 pages pleines de tableaux et met les gouvernements face à leurs responsabilités. Il y a un an, notre confrère de Knack publiait dix vérités qui dérangent tirées du dernier rapport : le gouvernement Michel l'a-t-il étudié ?