Tout sur Gosselies

Sambrinvest annonce la construction de Dockin, un bâtiment de 5.000 mètres carrés pour accueillir l'écosystème de la tech carolo. Un lieu emblématique pour s'affirmer dans l'innovation digitale.

Une nouvelle étape vient d'être franchie pour qu'un Legoland s'installe un jour sur l'ancien site de Caterpillar. Merlin Entertainments vient de le confirmer comme prioritaire.

Gosselies plaît décidément au groupe américain Catalent. Après avoir repris l'an dernier MaSTherCell et la filiale de production de Bone Therapeutics, Catalent dépose maintenant 55 millions de dollars pour acquérir Delphi Genetics, une société spécialisée dans la production de plasmides d'ADN, le matériel de base pour le développement des thérapies géniques.

Alors que de nombreux consommateurs sont toujours réticents à l'idée de remettre les pieds dans un magasin, les commerçants cherchent à dynamiser leurs ventes en ligne. Le " live shopping " peut leur permettre de renforcer le taux d'engagement de leurs clients et de déclencher des achats d'impulsion. Coup de projecteur sur cette tendance venue de Chine.

La start-up chinoise, qui veut vendre de petites voitures électriques à Gosselies, n'a jamais produit de véhicules. L'investissement s'avère à haut risque pour la Région wallonne, qui estime avoir pris ses précautions pour les 50 millions d'euros qu'elle veut placer dans le projet.

Déglingue des partis traditionnels, sanction des cumulards et autres "empêchés", le scrutin communal fut cruel pour le monde politique et ses vieilles habitudes. Pour une fois, plutôt que de tirer des conclusions, analysons ce boulot ingrat de responsable politique.

Thunder Power et la Sogepa ont signé officiellement vendredi, en présence du ministre wallon de l'Économie, Pierre-Yves Jeholet, l'accord qui verra le constructeur automobile chinois produire dès la fin 2020 une voiture électrique sur l'ancien site de Caterpillar à Gosselies (Charleroi). Quelque 350 emplois vont être créés dans un premier temps.

Les travailleurs du groupe Mestdagh ont bloqué vendredi matin l'accès au dépôt logistique du groupe à Gosselies. Une moitié des magasins Carrefour Market gérés par cette entreprise est par ailleurs en grève, d'après les estimations des permanents syndicaux. Cette stratégie vise à mettre la pression sur la direction alors qu'une nouvelle rencontre est programmée vendredi après-midi.