Tout sur Giuseppe Conte

Le commissaire européen Pierre Moscovici a demandé jeudi à l'Italie des efforts supplémentaires pour son budget 2019, estimant insuffisante la réduction du déficit à 2,04% annoncée la veille par le chef de la coalition populiste au pouvoir à Rome, Giuseppe Conte.

Ces derniers jours, le taux des obligations américaines sur 10 ans a atteint 3,24 %, un niveau qui n'avait plus été touché depuis 2011. Et de ce côté-ci de l'Atlantique, les taux italiens ont franchi, pour la première fois, la barre des 3,5 %.

L'Italie n'est pas encore tirée d'affaire. Le nouveau chef de gouvernement est un parfait inconnu dont même le CV est contesté, et les promesses électorales faites par les deux partis antisystèmes ne sont pas financées et font déjà peur aux marchés financiers qui risquent de sanctionner l'Italie et donc les Italiens.