Tout sur Georges-Louis Bouchez

Le ministre des Finances Vincent Van Peteghem (CD&V) a ajusté sa proposition sur la réforme fiscale pour les clubs de football. Alors qu'à l'origine, les clubs auraient bénéficié d'une réduction maximale de 4 millions d'euros sur leurs impôts, celle-ci a été triplée, à 12 millions d'euros, dans la nouvelle proposition, rapporte Het Laatste Nieuws.

Le débat sur la sortie du nucléaire anime la coalition Vivaldi. À gauche, le président du PS Paul Magnette a assuré la semaine dernière, en marge de la Cop26 à Glasgow, que le débat sur la fermeture de tous les réacteurs en 2025 était clos. À droite, le président du MR Georges-Louis Bouchez plaide à l'inverse pour une prolongation.

Notre pays compte plus de 300.000 demandeurs d'emploi et, pourtant, le nombre de postes vacants ne cesse d'augmenter. Ne faudrait-il pas obliger les bénéficiaires d'allocations sociales à se former à ces métiers en pénurie dont la collectivité a besoin?

A partir de quand est-on riche en Belgique ? La question était posée il y a quelques jours par le président du MR. Il y a répondu indirectement en disant que quelqu'un qui a une famille et qui gagne entre 3000 et 6000 euros par mois n'est pas forcément riche. Georges-Louis Bouchez réagissait à la volonté du premier ministre de supprimer l'avantage fiscal d'une seconde résidence.

Le fisc belge suit les révélations des Pandora Papers et entreprend des mesures là où c'est nécessaire, a assuré lundi le ministre des Finances, Vincent Van Peteghem (CD&V) en réaction à la publication de l'enquête internationale journalistique sur les paradis fiscaux. Plus de 1.200 Belges ou résidents belges seraient concernés.

Mais il existe des raisons d'espérer pour le président des libéraux francophones puisque le taux de création d'entreprises et le ratio entre la création et la disparition de sociétés est positif.

"Tax shelter" étendu aux entreprises spécialisées, statut social et fiscal pour les gameurs de haut niveau, aménagement scolaire.... Le parti de Georges-Louis Bouchez voit en ce secteur encore assez restreint un véritable potentiel pour la relance.