Tout sur Georges-Louis Bouchez

Mais il existe des raisons d'espérer pour le président des libéraux francophones puisque le taux de création d'entreprises et le ratio entre la création et la disparition de sociétés est positif.

"Tax shelter" étendu aux entreprises spécialisées, statut social et fiscal pour les gameurs de haut niveau, aménagement scolaire.... Le parti de Georges-Louis Bouchez voit en ce secteur encore assez restreint un véritable potentiel pour la relance.

Entre les patrons qui hurlent contre l'impact économique du 3e confinement et les syndicats qui appellent à la grève générale ce lundi, la Belgique va-t-elle verser dans le chaos? On en parle dans Trends-Talk avec le président du MR Georges-Louis Bouchez.

Le débat sur les inégalités ne fait que commencer. La crise sanitaire est passée par là, et elle va laisser pas mal de monde sur le carreau. Bien entendu, la manière de sortir une partie de la population de la pauvreté se posera de manière très aigue au cours des prochaines années.

C'est le rôle des élus de décider, en tenant compte de tous les aspects du problème, y compris ceux qui ne relèvent pas de l'expertise des "virologues officiels".

Un travailleur ne devrait pas voir partir plus d'un tiers de ses revenus dans les impôts, estime le président du MR, Georges-Louis Bouchez, dans L'Echo de samedi. Que la grande réforme fiscale prévue dans l'accord de gouvernement intervienne en 2024 ou après, le MR souhaite y inscrire un "bouclier fiscal" à 33 % sur le travail et à 50 % sur l'ensemble des revenus.

"On préfère un gouvernement intérimaire que pas de gouvernement du tout", a lancé jeudi l'administrateur-délégué de la Fédération des Entreprises de Belgique (FEB) Pieter Timmermans à l'occasion de la présentation de ses prévisions conjoncturelles pour les six prochains mois. La fédération patronale a fait part de son pessimisme pour 2020.

Mort, le papier? Vous plaisantez! A l'heure des réseaux sociaux, les tracts électoraux ont toujours la cote et s'invitent joyeusement dans les boîtes aux lettres et sur les marchés. Gros plan sur un petit bout de papier qui reste une arme marketing incontournable dans le chef des partis.