Tout sur General Motors

Certains l'ont sûrement lu, ce tweet de Donald Trump, il y a quelques jours, qui exigeait de General Motors la réouverture d'une usine fermée dans l'Ohio et lui ordonnait (now !) d'y fabriquer des respirateurs. En populiste qu'il est, le président s'attaque à une firme gigantesque, sans se demander si une chaîne de montage d'automobiles s'adapte à la production d'appareils médicaux.

Devant l'immense usine d'assemblage de General Motors à Détroit, à l'entame de leur deuxième semaine de grève, des salariés se montrent déterminés à poursuivre leur lutte et se réjouissaient dimanche du soutien de figures comme Elizabeth Warren, la candidate à la primaire démocrate pour la présidentielle.

Les usines américaines de General Motors (GM) étaient toujours à l'arrêt vendredi matin mais il y avait des "progrès" dans les négociations salariales avec le syndicat UAW, à l'origine de cette grève inédite, a-t-on appris de source syndicale.

Volkswagen et Ford ont annoncé mardi la production et la commercialisation en commun dès 2022 de fourgons et pickups dans le cadre d'une alliance stratégique visant à réduire considérablement leurs coûts.