Tout sur Gaz

"Les prix explosent en dehors du rationnel": de la multinationale à l'entreprise familiale, les industries européennes consommatrices d'énergie sont chauffées à blanc par l'envolée des prix du gaz et de l'électricité, et demandent des mesures d'accompagnement aux chefs de gouvernement européens réunis vendredi à Bruxelles.

Au fond, c'est un peu aussi ça l'actualité : un problème succède à l'autre. Après la crise sanitaire qui nous a occupés presque deux années de suite, le grand architecte de l'univers a décidé d'occuper notre esprit avec de nouveaux sujets, notamment le retour de l'inflation.

Le groupe britannique BP a annoncé lundi le lancement de l'exploitation du gisement géant Shah Deniz 2 en Azerbaïdjan, représentant un investissement de 28 milliards de dollars, qui s'inscrit dans la volonté des Européens de réduire leur dépendance au gaz russe.

Entre 2007, année de libéralisation complète du secteur énergétique en Belgique, et décembre 2015, le prix final au consommateur a augmenté en moyenne de 44,09% pour un client domestique, ressort-il d'une étude annuelle de la Commission de régulation de l'électricité et du gaz (Creg).

L'année 2016 s'est ouverte sur de violents mouvements boursiers ainsi que sur une dégringolade des valeurs bancaires. De même, toutes les institutions internationales ont revu leurs prévisions de croissance à la baisse. De quoi faire ressurgir le spectre du krach de 2008.

Les familles et PME ont consommé durant les trois premières semaines de décembre, un quart de gaz naturel en moins qu'à la même période en 2014. Leur consommation a par contre augmenté sur l'ensemble de l'année, sans prise en compte de la dernière semaine de décembre, a indiqué mercredi Rudy Van Beurden, porte-parole de Fluxys