Tout sur Gaston Bastiaens

Il aura donc fallu attendre 20 ans pour boucler l'histoire de cette entreprise, cotée au Nasdaq, qui avait grandi trop vite au point d'inventer des clients fictifs pour gonfler son chiffre d'affaires. Pour, au final, aboutir à une condamnation plus symbolique qu'effective.